Le verdissement des huîtres : deux siècles de transformation d'un problème biologique

par Céline Briée

Thèse de doctorat en Histoire et épistémologie des sciences et des techniques, Histoire et épistémologie des sciences de la vie

Sous la direction de Jean-Michel Robert et de Stéphane Tirard.


  • Résumé

    Ce travail a pour principal objectif de présenter une lecture historique et épistémologique du traitement scientifique du verdissement des huîtres, un affinage et une coloration spécifique de ces mollusques. Pour cela, nous avons suivi et analysé sur une période allant de 1820 à 1936, les avancées et les transformations de ce problème. Le verdissement des huîtres, processus dans lequel sont impliqués un mollusque, une algue unicellulaire et un écosystème particulier, s’est révélé être un phénomène scientifique complexe et pluridisciplinaire. Notre travail vise à comprendre comment les scientifiques du XIXe et XXe siècles ont résolu les questions posées par cette coloration particulière des huîtres. Ainsi, il nous est apparu qu’au cours de cette période les questionnements et l’objet d’étude changent en fonction du contexte scientifique général de chaque époque. Il y a alors un échange permanent et réciproque entre le problème du verdissement des huîtres et les grands problèmes des sciences de la vie de ces deux derniers siècles. Pour résoudre les questions posées par la coloration verte des huîtres, les scientifiques puisent dans des problèmes plus vastes. Inversement, le verdissement des huîtres est utilisé par d’autres comme un outil pour argumenter des théories sur l’ensemble du vivant. Le problème du verdissement des huîtres constitue donc un fil conducteur idéal pour observer, de l’intérieur, certains épisodes cruciaux de l’histoire des sciences de la vie du XIXe et XXe siècles (le transformisme, la cytologie, la physiologie des organismes marins, etc. ).

  • Titre traduit

    ˜The œgreening of oysters : two centuries of transformation of a biological issue


  • Résumé

    The main goal of this PhD dissertation is to give a historical and epistemological account of the scientific treatment of oyster greening, which is the refining and specific staining of these molluscs. Thus, the developments and transformations of the scientific treatment have been followed and analyzed over a period ranging from 1820 to 1936. The greening of oysters, which involves a mollusc, a unicellular alga and a particular ecosystem, is a complex and multidisciplinary scientific phenomenon. We thus question the way scientists of the nineteenth and twentieth centuries solved the issues raised by this particular coloration of oysters. It appears that, during our time period, the questions and subjects of study varied according to the general scientific context of each era. Indeed, during the last two centuries, there was a continuous and reciprocal exchange between the students of oyster greening and the main stream of life sciences. To cope with the specific questions raised by the coloration of oysters, scientists considered wider theories. In return, the greening of oysters was used by others as a tool to promote general theories of life. The greening of oysters constitutes therefore an ideal probe to scrutinize from inside some crucial episodes in the history of life sciences of the last two centuries: transformism, cytology, physiology of marine organisms, and so on.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (373 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 345-363.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2010 NANT 2098
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.