Historiographie de Paul Tannery et réceptions de son oeuvre : sur l'invention du métier d'historien des sciences

par François Pineau

Thèse de doctorat en Épistémologie. Histoire des sciences et des techniques

Sous la direction de Évelyne Barbin et de Jean-Yves Boriaud.


  • Résumé

    Paul Tannery (1843-1904) est aujourd'hui considéré, par la communauté des historiens des sciences, comme une de ses figures patrimoniales. En effet, c'est déjà l'ampleur de sa production historique qui lui vaut cette notoriété, alors qu'il mène toute sa carrière dans les Manufactures de l'État. Coéditeur des OEuvres de Fermat et des OEuvres de Descartes, il est aussi un spécialiste des sciences antiques, dont notamment les trois ouvrages (Pour l'histoire de la science hellène, la Géométrie grecque, Recherches sur l'astronomie ancienne) font époque aux côtés de son édition des Opera omnia du mathématicien Diophante d'Alexandrie. À la fin du XIXe siècle, tandis que l'histoire des sciences se manifeste essentiellement en marge des sciences, en philosophie et dans des pratiques érudites, Paul Tannery revendique pleinement le titre d'historien. Et par là même, il appelle à l'autonomie de l'histoire des sciences, comme discours particulier sur la science, avec ses enjeux et ses méthodes propres. Mais, alors qu'il tient cette place au panthéon des historiens des sciences, celle-ci n'a été examinée et critiquée depuis un siècle, que par des études touchant surtout un point particulier de son historiographie, à savoir son plaidoyer pour une histoire générale des sciences. L'enjeu de notre thèse est de montrer la participation de l'oeuvre de Tannery à l'invention du métier d’historien des sciences. Par une lecture globale de son oeuvre redonnant une place de choix à ses travaux d'érudition, nous cherchons d'une part à éclairer sa pratique historienne de polytechnicien versé dans les humanités, de l'autre à caractériser son action en faveur de l'autonomie de l'histoire des sciences.

  • Titre traduit

    Paul Tannery’s Historiography and Receptions of His Work : On The Invention of The Craft of Historian of Science


  • Résumé

    Paul Tannery (1843-1904) is today regarded by the community of historians of science, as a one of it father figures. Indeed, he first gets that notoriety from the extent of his historical production, whereas he led his entire career in the Manufactures of the State. Co-editor of the OEuvres de Fermat and the OEeuvres de Descartes, he is also a specialist of ancient science, notably with his three epoch-making books (Pour l'histoire de la science hellène, la Géométrie grecque, Recherches sur l'astronomie ancienne) and his edition of the Opera omnia of the mathematician Diophantus of Alexandria. In the late nineteenth century, whereas history of science is mainly studied in the margins of science, philosophy and scholarly practices, Paul Tannery claims for himself the title of historian. And thus, he calls for the autonomy of the history of science, as a particular discourse on science, with its purposes and methods. However, for a century, while he stands in good place in the pantheon of historians of science, this place has only been discussed and criticized on a particular point of his historiograhy, namely his advocacy for a general history of science. The aim of our thesis is to show how Tannery's work is involved in the invention of the craft of historian of science. Through a comprehensive reading of his work, restoring a prominent place to his scholarly work, we aim firstly to inform his historical practice, that of a polytechnician versed in the humanities, then to characterize his action for the autonomy of the history of science.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (516 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 385-428.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.