Activité physique et qualité de vie liée à la santé de l'enfant et de l'adolescent : approche en population générale et en milieu hospitalier

par Elodie Speyer

Thèse de doctorat en Sciences de la Vie et de la Santé

Sous la direction de Serge Briançon et de Anne Vuillemin.

Soutenue le 15-11-2010

à Nancy 1 , dans le cadre de BioSE - Ecole Doctorale Biologie, Santé, Environnement , en partenariat avec APEMAC - Approches psychologiques et épidémiodologiques des maladies chroniques - EA 4360 (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Michel Oppert.

Le jury était composé de Pascal Auquier, Bruno Falissard, Grégory Ninot.


  • Résumé

    Contexte. De nombreuses études épidémiologiques se sont intéressées à l'étude de la relation activité physique et qualité de vie, que se soit en population générale ou chez des sujets atteints de maladie chronique. Cependant, ces études ont principalement été menées chez les adultes et très peu d'entre elles ont étudié cette relation lorsque l'activité physique était pratiquée au cours d'une hospitalisation. Objectif. L'objectif général était d'approfondir les connaissances sur la relation activité physique et qualité de vie liée à la santé chez les enfants et adolescents en population générale et en milieu hospitalier.Méthode. Nous avons répondu à cet objectif général au travers de trois programmes de recherche. Tout d'abord, grâce aux données d'inclusion de l'essai REGUL'APS mené en septembre 2005, essai randomisé en grappe chez des enfants scolarisés du CE1 au CM2 en région Lorraine. Ensuite, en utilisant les données de l?étude APOP (Activités Physiques en Population Pédiatrique), essai randomisé en cross-over répliqué, chez des enfants âgés de 5 à 18 ans, atteints d'un cancer et hospitalisés dans le cadre de leur traitement dans le service de Médecine Infantile II (hémato-oncologie/ immunologie) de l'Hôpital d'Enfants du CHU de Nancy. Enfin, nous avons mis en place l'essai Activ'Hop, dans le but d'étudier cette relation chez les enfants hospitalisés dans d'autres services hospitaliers de l'hôpital d'Enfant de Nancy, tels que les services de Médecine Infantile I et III (pédiatrie générale, génétique) et de Chirurgie Orthopédique/Brûlés. Résultats. Nos résultats reflètent qu'une pratique d'activité physique élevée est associée à une meilleure qualité de vie liée à la santé chez les enfants scolarisés en école primaire. En particulier, les garçons présentent une meilleure qualité de vie lorsqu'ils pratiquent une plus grande variété d'activités physiques. Les résultats d'APOP montrent qu'une pratique d'activité physique adaptée durant l'hospitalisation améliore la qualité de vie liée à la santé des enfants atteints d'un cancer dans la plupart des dimensions physique et psychologique. En ce qui concerne l'essai Activ'hop, dont sa mise en place est présentée et discutée dans le manuscrit, les enfants sont actuellement en cours d'inclusion.Conclusion. Au cours de ce travail de thèse, nous avons confirmé l'impact positif à court terme qu'une pratique d'activité physique sur la qualité de vie des enfants et adolescents, qu'elle se fasse dans la vie de tous les jours ou au cours d'une hospitalisation. Aussi, il est nécessaire de maintenir ou de développer les moyens mis en place pour que les enfants et adolescents puissent faire de l'activité physique et ce quelque soit leur état de santé et/ou leur condition de vie

  • Titre traduit

    Physical activity and health-related quality of life among children and adolescents : approaches in general population and hospital


  • Résumé

    Context. Several epidemiological studies were interested in the relation between physical activity (PA), adapted or not, and health-related quality of life in general population or on subjects with chronic pathology. However, the studies were mainly led in adult population and a few have study this relation when PA is practiced in a particular condition such as a hospitalization course. Objective. The general objective was to contribute to knowledge on the association between PA and HRQoL among children and adolescents in general population and in hospital environment.Method. We answered to this general objective by way of 3 research program. First at all, with the inclusion data of REGUL'APS program (September 2005), cluster randomized trial in school children (2nd to 5th grade). Since with the APOP data, cross-over randomized trial, with children 5-18 years-old, hospitalized and treated for a cancer in the paediatric haematology and oncology department of Nancy University Hospital Center. Finally, we set up the Activ'Hop trial, which extend the population to others paediatrics departments of Nancy University Hospital, such as paediatrics and orthopaedic surgery/burned.Results. Our results showed that a PA level is associated with a better HRQoL among school children and adolescents. Boys had a better HRQoL when they practiced a higher PA variety. The APOP results showed that APA during hospitalization for children with cancer was associated with better HRQoL for most of the HRQoL psychological and physical dimensions. The Activ?Hop trial is recruiting, but his placement is presented and discussed in the manuscript. Conclusion. In this thesis work, we have confirmed the short-term positive effect of a PA?s practice on the children HRQoL, in general population but also in a hospital environment. Hence, it is necessary to maintain or increase the PA's resources to make children more active and whatever their health?s status and/or life conditions


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.