Madame De Genlis romancière et narratrice : entre fiction et histoire : (Mademoiselle de Clermont, La Duchesse de la Vallière, Madame de Maintenon, Mademoiselle de la Fayette, Jeanne de France et Inès de Castro)

par Amel Ben Amor

Thèse de doctorat en Langues et littératures francaises. Littérature du XVIIIème Siècle

Sous la direction de Michèle Weil.

Soutenue le 15-12-2010

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Institut de recherches sur la renaissance, l'age classique et les lumieres (laboratoire) .


  • Résumé

    Etre témoin de son temps, transmettre la connaissance du passé et restituer le lien entre un présent et un passé rompu par un grand événement tel que la Révolution est un travail auquel s’est astreint Mme de Genlis pendant plus de la moitié de sa vie. Dans ses romans comme dans ses contes et ses Mémoires, la notion de temps et d’histoire se développe dans le récit à travers les thèmes abordés et crée la forme narrative. L’articulation des différents niveaux temporels est encore plus sensible dans les romans historiques étudiés : Mademoiselle de Clermont, La Duchesse de La Vallière, Madame de Maintenon, Mademoiselle de La Fayette, Jeanne de France et Inès de Castro. L’hypothèse est de mettre en évidence, sur la base de la « référence croisée » telle que définie par Paul Ricoeur, « la fiction emprunterait autant à l’histoire que l’histoire emprunte à la fiction ». Madame de Genlis la romancière nous entraîne dans des époques révolues plus ou moins proches, en suivant le destin d’une héroïne englobé dans un temps plus ample, celui de l’Histoire. La conviction de l’auteur étant que le roman historique est la forme de roman la plus favorable au développement des conceptions morales, c’est une véritable étude du coeur humain et des moeurs d’une époque qui sont proposées dans ces romans. La vie de cour met à nu, à travers le comportement des courtisans, les passions, les vertus et les vices des hommes. Mme de Genlis la narratrice construit des structures narratives où, par un jeu subtil entre le temps du raconter et le temps du raconté, se succèdent narration au passé et commentaire au présent ; récit cadre et récit enchâssé. Le sujet des six romans est emprunté à l’Histoire sur lequel vient se superposer un temps historique plus récent, échappant parfois inconsciemment à l’auteur. C’est le temps de l’univers mental de Mme de Genlis, reflet des préoccupations de son temps : le rapport des femmes au pouvoir, la liberté de choisir son mari, la tentation du couvent, le bonheur dans la vertu. Malgré l’adjectif « historique », ses romans racontent un passé glorifié mais restent tendus vers le présent.

  • Titre traduit

    Madame de Genlis novelist and narrator : between fiction and history : (Mademoiselle de Clermont, La Duchesse de La Vallière, Madame de Maintenon, Mademoiselle de La Fayette, Jeanne de France, Inès de Castro)


  • Résumé

    To be a witness of one’s era, to transmit the knowledge of the past and to restore the bond between a present and a past broken by a great event such as the French Revolution is a work to which Mme de Genlis devoted more than half of her life. In her novels as in her tales and her Memoirs, the notion of time and history develops in the narrative through the topics approached and creates the narrative form. The articulation of the various temporal levels is even more sensitive in the historical novels: Miss de Clermont, The Duchess of The Vallière, Madam de Maintenon, Miss of The La Fayette, Jeanne of France and Inès de Castro. The assumption is to bring to light, on the basis of the "cross reference" such as defined by Paul Ricoeur, " the fiction would borrow as much from history as history borrows from fiction " Mame de Genlis, the novelist, carries us away in bygone times that seem more or less close to us, we follow the destiny of a heroin encompassing a time much larger than her own, that of History. The conviction of the author is that the historical novel is the most favorable one to the development of moral concepts; it is a true study of the human heart and one time moral standards which are proposed in these novels. The life at court exposes, through the behavior of the courtiers, the passions, the virtues and the defects of Men. Mme de Genlis, the narrator, builds narrative structures where, by a subtle play between the time of telling and the time of what is told, follow one another narration of the past and comment at the present; a narrative framework and an embedded narrative. The subject of the six novels is borrowed from History on which are superimposed a more recent historical time, that sometimes unconsciously escapes from the author. It is the time of the mental universe of Mme de Genlis, a reflection of the concerns of her era: the women’s relation with power, the freedom to choose one’s husband, the temptation of the convent, and the happiness in virtue. In spite of the “historical” adjective that her novels do have since they tell the story of a glorified past yet they remain very much related to our present time.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.