Information-pouvoir et politique au Cameroun : de la période précoloniale à la deuxième décennie post indépendance

par André Dia

Thèse de doctorat en Histoire, histoire de l'art et archéologie

Sous la direction de Danielle Domergue-Cloarec.

Soutenue le 07-12-2010

à Montpellier 3, dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier), en partenariat avec Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales de montpellier (équipe de recherche) .

Le jury était composé de Danielle Domergue-Cloarec, Laurent Jalabert, Jean-Pierre Marichy, Jules Maurin, S. Saibou.

Les rapporteurs étaient Laurent Jalabert, Jean-Pierre Marichy.


  • Résumé

    Cette thèse traite de l’aide qu’apporte le renseignement à la prise de décision pour les pouvoirs politiques en place, de la période précoloniale à la période postcoloniale. La chronologie nous a conduit à étudier le renseignement, son infrastructure et son personnel pendant la période précoloniale, puis le renseignement pendant la période coloniale, que ce soit de la conquête à l’installation administrative française. Après l’indépendance, le service de renseignement a perduré en se restructurant, mais en conservant des liens avec l’ancienne puissance coloniale. Ce travail sur le long terme a fait apparaitre une large continuité dans le temps et des dynamiques d’adaptation entre les différentes périodes. Les informateurs traditionnels ont continué d’alimenter aussi bien les pouvoirs locaux, les pouvoirs coloniaux que postcoloniaux. (Ils constituent en quelque sorte les « soutiers » du renseignement). Plus que de ruptures, cette étude met en évidence de très larges continuités entre le passé et le présent.

  • Titre traduit

    Information, power and politics in Cameroon : from the precolonial period to the second decade following independence


  • Résumé

    The subject deals with the contribution that intelligence made to decision making by the political powers from the precolonial period to the postcolonial period. The chronology has lead us to examine the intelligence service, its infrastucture and its staff during the precolonial period, followed by intelligence during the colonial period, from conquest to the setting up of the French administration. Following independence, intelligence services continued to exist by restructuring themselves, while at the same time maintaining links with the old colonial powers. This long term study has revealed a broad continuity in time and the dynamics of adaptation between the different periods. The traditional informants continued to supply local and colonial powers as well as postcolonial powers. (In a way they constituted the firemen of the “furnace of information”). More than a departure, this study brings to light the very broad continuity between the past and the present.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 07-12-2020

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.