L'expression en musique : entre sens et immanence : une problématique de la musique au regard du modèle du langage et au-delà

par Frédéric Duhautpas

Thèse de doctorat en Musique - Musicologie

Sous la direction de Makis Solomos.

Soutenue le 04-12-2010

à Montpellier 3, dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier), en partenariat avec Representer, inventer la realite du romantisme a l'aube du xxi éme siecle (équipe de recherche) .

Le jury était composé de Makis Solomos, Christine Esclapez, Jean-Paul Olive, Michel Imberty.

Les rapporteurs étaient Christine Esclapez, Jean-Paul Olive.


  • Résumé

    Nous nous proposons, au cours de cette thèse, de réunir les éléments d’une réflexion autour de la notion d’expression en musique. Le terme « expression » fait partie du vocabulaire courant de l’esthétique musicale. Pourtant son sens reste parfois ambigu. Le même mot peut être l’objet d’élaborations très différentes selon les contextes et les approches esthétiques. Les questions d’expression ont souvent été abordées à la lumière de conceptions sémantiques et langagières. Les liens historiques que la musique a entretenus avec le modèle verbal ont, en effet, largement favorisé ce type d’approche. Mais la notion peut aussi s’aborder en dehors des références linguistiques. Certaines approches ont, à cet égard, cherché à traiter ces questions à partir des propriétés immanentes de la musique. Dans une perspective sociocritique, des auteurs comme Adorno ont notamment envisagé cette catégorie à travers la confrontation du sujet au matériau musical. En tenant compte de la diversité des emplois, cette thèse entend éclairer les enjeux esthétiques des différentes positions. Au regard de l’importance accordée encore aujourd’hui aux conceptions sémantiques, nous examinons dans un premier temps dans quelle mesure la musique a pu s’apparenter à un langage communicationnel, mais aussi ce en quoi elle s’en éloigne. Y sont également interrogées les spécificités de la signification musicale (si tant est qu’on puisse parler de « signification »), mais aussi certaines de ses implications au regard de la médiation historique, sociale et idéologique sous-jacentes au discours musical. Nous proposons ensuite d’étudier la façon dont les approches modernistes ont cherché à renouveler et repenser la question de l’expression, et ce souvent en dehors des modèles de la communication, voire de la signification. Nous cherchons également à éclairer ces démarches au regard de certaines implications psychanalytiques, sociales et politiques.

  • Titre traduit

    Expression in Music : between Meaning and Immanence


  • Résumé

    The elements of a reflection about the notion of expression in music will be presented in this thesis. The term "expression" belongs to the current vocabulary of musical aesthetics. Yet the meaning of this term is frequently ambiguous. According to the context and the aesthetics approach, the notion of expression can be the object of different concepts. Issues concerning expressions have frequently been approached in the light of semantic and linguistic conceptions. Historical established bounds between music and language have favored this type of approach. But the notion has also been treated apart from linguistic references. In this respect, some approaches have attempted to focus on immanent proprieties of music. In the sociocritical perspective, authors like Adorno considered this category with respect to the social content of musical techniques and means. Taking into account the diversity of the uses of expression, it is the aim of this thesis to throw light on the aesthetic issues at stake behind the different stances. With respect to the importance still granted today to semantics conceptions, we first examine to what extent music can resemble a communicational language. We also will explore what is different. Specificities of musical significations (if one can speak of “signification”) also are questioned, as well as certain implications with respect to historic, social and ideological mediation underlying the musical discourse. Secondly, we will review the way modernist approaches attempted to renew and rethink expression, sometimes outside the communication models. We also seek to highlight these approaches with respect to certain psychoanalytic, social and political implications.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.