Ordre et désordre dans l'oeuvre romanesque de Luigi Pirandello

par Hanane Majri

Thèse de doctorat en Études culturelles

Sous la direction de Myriam Carminati.

Soutenue le 29-11-2010

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec L'institut de recherche intersite etudes culturelles (équipe de recherche) .

Le président du jury était Angela Biancofiore.

Le jury était composé de Myriam Carminati, Angela Biancofiore, Silvia Contarini, Perle Abbrugiati.

Les rapporteurs étaient Silvia Contarini, Perle Abbrugiati.


  • Résumé

    La recherche entreprise est une étude des œuvres romanesques de Luigi Pirandello, étude dont le fil conducteur est le rapport inextricable d’ordre et de désordre. Prisonniers d’une forme, les personnages pirandelliens tentent de se libérer à travers un questionnement existentiel sans fin qui leur fait prendre conscience des limites de leur être, mais aussi de leur difficulté à communiquer. Confrontés au regard de l’ « Autre », ils apparaissent toujours porteurs d’un masque, ce qui leur dénie toute identité stable et définitive. Et il n’est pas étonnant, dans ces conditions, que chaque personnage soit tout à la fois « un, personne et cent mille ». D’où le relativisme de Pirandello et sa théorie de l’humorisme qui vise à montrer les choses dans leur profondeur et leur abyssale complexité. En effet, pour Pirandello la réalité est multiple et changeante en fonction des points de vue. De plus, elle est souvent le résultat d’une série de hasards qui la mettent à l’épreuve du chaos, ce qui induit, chez les personnages, doute, incertitude et mal-être. C’est pourquoi leur quête de vérité et d’authenticité sera toujours infinie, sans cesse renouvelée. Entre désir de fuite et retours en arrière, leur vie sera – quelle qu’en soit la forme – illusoire. Tout au plus une fiction.

  • Titre traduit

    Order and disorder in Luigi Pirandello’s novels


  • Résumé

    The research undertaken here is a study of Pirandello’s novels ; a study with the inextricable relationship between order and disorder as a main theme. Imprisoned in their form, Pirandello’s characters attempt to free themselves through an endless existential questioning which makes them aware of their limitations as beings, and their difficulties to communicate. Confronted to the eyes of “others”, they always appear with a mask on, which denies them any stable and clear-cut identity. As a consequence it is not surprising that each character is at once “one, nobody and a hundred thousand”. This explains Pirandello’s relativism and his theory of humour which aims at showing things in depth and in their abyssal complexity. Indeed, in Pirandello’s view, reality is multiple changing depending on the points of view; Moreover, it is often a series of chances which puts it to the test of chaos, which entails doubt, uncertainty and discomfort on the characters. That is why their quest of truth and authenticity will always be infinite, continually renewed between the will to escape and backwards looks to the past, their lives –whatever their forms – will be illusory- a fiction at the most.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.