L’enseignement des langues vivantes à l’école primaire en Angleterre et en France de 1960 à 2010. Entre traditions nationales et harmonisation européenne

par Patricia Nicolon-Monjo (Nicolon)

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Michèle Verdelhan-Bourgade.

Soutenue le 04-12-2010

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec DIPRALANG (Montpellier) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Françoise Demougin.

Le jury était composé de Michèle Verdelhan-Bourgade, Christine Helot, Daniel Coste.

Les rapporteurs étaient Christine Helot, Daniel Coste.


  • Résumé

    Ce travail a pour objet, dans un premier temps, de mettre en relation l’évolution de l’enseignement-apprentissage des langues à un jeune âge en Angleterre et en France depuis les années soixante jusqu’à aujourd’hui. Cette mise en relation s’inscrit elle-même dans la perspective ouverte par les travaux des instances européennes (en particulier le Conseil de l’Europe) dans le domaine des langues sur la même période. L’impact de la publication du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues sur les systèmes nationaux de part et d’autre de la Manche est ensuite examiné et situé sur les plans politique, idéologique et didactique, nous permettant de dégager un certain nombre de décalages dans les modes d’appropriation des recommandations européennes d’une part, et, d’autre part, dans la conception des ressources pédagogiques, notamment en ce qui concerne l’évaluation. Dans un troisième temps, une étude empirique conduite à l’aide d’entretiens et de questionnaires auprès des acteurs de terrain (étudiants, enseignants débutants, enseignants confirmés) nous permet de proposer des pistes d’interprétation sur le sens à donner aux orientations nationales anglaise et française dans le cadre d’une didactique du plurilinguisme.

  • Titre traduit

    Teaching foreign languages in primary schools in England and in France between 1960 and 2010 : caught between national traditions and European harmonisation


  • Résumé

    This research aims to draw a link between the evolution of early language teaching and learning in England and in France from the sixties up to the present time. This evolution is examined in the light of the work done by European organisations (the Council of Europe in particular) in the field of languages. The Common European Framework of Reference for Languages is scrutinised with regard to its impact on both the English and French systems of Education, allowing us to identify a few differences in the way the two countries interpret European recommendations and incorporate them into classroom resources, especially concerning assessment and self-assessment. In the third part, an empirical study based on interviews and questionnaires and conducted with student teachers and teacher trainers allows us to suggest a few keys to understanding the meaning of national orientations both in England and in France in the wider perspective of a didactics of plurilingualism.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.