La toilette à l'Âge du Bronze dans le monde égéen : de l'objet aux intentions

par Emmanuelle Fournier

Thèse de doctorat en Histoire de l’Art et Archéologie

Sous la direction de Josette Renard.

Soutenue le 20-11-2010

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Archeologie des societes mediterraneennes (laboratoire) .

Le président du jury était Gilles Touchais.

Le jury était composé de Josette Renard, Robert Laffineur, Iphigenia Tournavitou, Maia Pomadere, Haris Procopiou-Abbes.

Les rapporteurs étaient Robert Laffineur, Iphigenia Tournavitou.


  • Résumé

    Notion universelle transcendant les cadres spatio-temporels, la toilette apparaît comme l’interface entre la manifestation du rapport intime de l’homme avec son corps et celle d’un système sociétal normatif, car elle traduit un besoin de maîtrise de l’apparence et d’appartenance à un groupe social. Le corps à la fois moyen et résultat de ces pratiques ne correspond plus à un modèle de référence sur lequel peut s’appuyer l’étude de ces sociétés du passé, nous poussant à nous tourner vers des manifestations matérielles pour tenter de définir des gestes et des intentions. Guidés par l’ensemble des données disponibles, archéologiques, iconographiques et épigraphiques nous nous proposons de définir les pratiques de la toilette et leurs rôles dans les sociétés égéennes de l’Âge du Bronze en croisant les données. Une enquête préalable sur les ustensiles utilisés et les moyens matériels, tant dans une approche analytique qu’historiographique, a été nécessaire afin de dégager leurs caractéristiques et de clarifier les données. La confrontation des objets de toilette avec leurs environnements de découverte a permis de mettre en évidence leur présence dans des lieux spécifiques révélant des pratiques qui dépassent l’idée d’une simple toilette quotidienne et qui dévoilent surtout l’intérêt porté à ces objets en tant que biens identitaires et de prestige. L’observation d’autres sources informatives complètent cette approche en permettant d’accéder à des notions plus abstraites relatives aux intentions. Cette étude s’inscrit dans une archéologie sociale destinée à saisir les éléments d’une histoire socioculturelle du corps et de ses manifestations pour une approche anthropologique.

  • Titre traduit

    Body cares at the Bronze Age in the Aegean world : the object to the rituals


  • Résumé

    Toiletry consists of a universal feature across periods and geographies. It is the articulation between the intimate relationship of one with one’s body and the necessity of conformity to a defined set of social rules; personal care and body alterations show the need to control one’s image and, consequently, the affirmation of belonging to a specific social group. As both the vehicle and the result of such practices, the body alone cannot be considered as a satisfactory study subject in order to understand past societies. Therefore, toiletries, as material expressions of body care, come as essential complementary elements to define gestures and intentions. Based on the cross analysis of archaeological, iconographic and epigraphic data currently available, our study aims at defining personal care practices and their meaning within the societies of the Aegean basin during the Bronze Age. Based on a preliminary survey of the objects used, and following an analytical and historiographic approach, our work presents toiletry items within the environment where they were discovered: the presence of such objects in specific locations shows that body care practices went far beyond a simple daily hygiene routine and emphasises the social meanings of toiletries, which were also marks of prestige and of identity. The study of complementary sources introduces more abstract notions regarding the intentions. This study in social archaeology is intended as a contribution to a socio-cultural history of the body and of its expressions within an anthropological approach.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.