Georges Bernanos, imposture et sainteté

par Benoit Mérand

Thèse de doctorat en Lettres et Civilisation Francaises

Sous la direction de Jean-François Durand.

Soutenue le 30-11-2010

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Representer, inventer la realite du romantisme a l'aube du xxi éme siecle (équipe de recherche) .

Le président du jury était Pierre Glaudes.

Le jury était composé de Jean-François Durand, Monique Gosselin-Noat, Pierre Citti, André Not, André Not.

Les rapporteurs étaient Monique Gosselin-Noat, Pierre Glaudes.


  • Résumé

    Cette étude propose l’analyse de la figure et des mécanismes de l’imposture dans l’oeuvre romanesque deGeorges Bernanos, dans son lien de contradiction ontologique et d’imitation factice avec la figure et lephénomène de la sainteté. Elle est conduite en trois axes. Le premier tente de dégager ce qui, dans sonitinéraire personnel, a déterminé Bernanos à faire de ces deux thèmes à la fois solidaires et contradictoiresun sujet de roman récurrent, sinon obsédant. Le second prolonge l’étude biographique par un commentairesur la genèse de l’oeuvre en lien intrinsèque avec les deux figures, autrement dit, sur l’élaborationprogressive des deux thèmes, telle qu’elle se dégage des premiers travaux d’écriture et d’inventionromanesques. Le troisième axe se penche plus manifestement sur la réalité et les mécanismes del’imposture, tels que les dévoilent les personnages bernanosiens, particulièrement celui de Mouchette dontle parcours dans Sous le soleil de Satan est typique, annonçant et préfigurant les autres parcoursd’imposteurs de l’oeuvre (particulièrement ceux de l’abbé Cénabre, du faux curé de Mégère et de M.Ouine), puis celui du diable lui-même, menteur et père du mensonge selon le verset de l’Evangile auquelle romancier se réfère, et dont la figuration dans son premier roman représente ce qui constitue finalement,à ses yeux, la seule imposture totale, surnaturelle.

  • Titre traduit

    Georges bernanos, imposture and sanctity


  • Résumé

    This study offers an analysis of the fraud figure and mechanism in Georges Bernanos’ fiction as it islinked in both contradictory and imitative way with sanctity figure and phenomenon. It is handled by threeaxes. The first axe tries to highlight the reason why, through his personal career, Bernanos decides to usethese two themes, both interdependent and opposed, as a recurring if not obsessive fiction subject. Thesecond axe stretches the biography by a comment on the genesis of his works, essentially linked to the twofigures, in other words, on the development of these two themes, as it appears in his first written worksand fictions. The third axe favours fraud reality and mechanism as Bernanos characters may reveal, mostdistinctively Mouchette, whose path in Sous le soleil de Satan is characteristically announcing the otherimpostors’ paths : in particular those of Abbé Cénabre, the fake priest of Mégère and M. Ouine. Then, thepath of the devil himself, liar and father of lies, following the Gospel verse, which the author is referringto, and whose representation in his first fiction, appears to be the only total supernatural imposture.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.