Géopolitique des frontières de la Pologne

par Quentin Mackré

Thèse de doctorat en Géographie et Aménagement de l’Espace

Sous la direction de Jean-Pierre Doumenge et de Jean-Christophe Gay.

Soutenue le 15-11-2010

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Acteurs, ressources et territoires dans le developpement (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Claude Bruneau.

Le jury était composé de Jean-Pierre Doumenge, Jean-Christophe Gay, Marie-France Gaunard-Anderson, Jean-Pierre Renard, Lucile Medina Nicolas.

Les rapporteurs étaient Marie-France Gaunard-Anderson, Jean-Pierre Renard.


  • Résumé

    Marquées par une histoire conflictuelle, les frontières de la Pologne ont connu depuis 1990 d’importants changements relatifs à leurs fonctions. Cette thèse se propose d’analyser les conséquences géopolitiques de ces changements sur les espaces frontaliers ainsi que sur le territoire polonais, au cours de l’intégration de la Pologne à l’Union européenne (UE), du début du processus d’adhésion à l’UE en 1998, à l’entrée complète dans l’espace Schengen en 2008. Ce travail revient dans un premier temps sur la dimension historique des frontières de la Pologne, caractérisées dans leur ensemble parleur grande instabilité. Ce retour en arrière nous permet de nous interroger, a posteriori, sur la spécificité des faits historiques qui ont marqué de façon durable l’espace polonais et ses frontières. Il propose ensuite une analyse comparative qui s’articule autour de la distinction typologique concernant le statut actuel des frontières polonaises : d’un côté les dyades internes de l’UE, frontières « en déconstruction » ; de l’autre les frontières « en reconstruction » sur les nouveaux confins de l’UE. Il tente enfin de faire la synthèse de ce « jeu des frontières » en analysant ses conséquences sur le territoire polonais.


  • Résumé

    Marked by a history of conflicts, the borders of Poland have experienced significant changes in their functions since 1990. This thesis aims to analyze the geopolitical consequences of these changes on the border area and the Polish territory, throughout the integration of Poland into the European Union (EU), from the beginning of the accession process in 1998, to its full membership in the Schengen area in 2008. At first, this work deals with the historic dimension of the borders of Poland, characterized by their high instability. This particularity allows us to retrospectively examine, the specificity of thehistorical facts that have durably affected the Polish space and its borders. Then this thesis provides a comparative and multiscalar analysis which revolves around the typological distinction regarding the status of Polish borders: the internal,« deconstructing » EU borders on one side, the new external « reconstructing » EU borders on the other. Finally, this work tries to analyze the effects of this « borders’ game » on the polish territory.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.