L'imaginaire politique postmoderne : généalogie du contemporain

par Thomas Seguin

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Patrick Tacussel.

Soutenue le 23-09-2010

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec INSTITUT DE RECHERCHE SOCIOLOGIQUE ET ANTHROPOLOGIQUE (équipe de recherche) .

Le président du jury était Martine Xiberras.

Le jury était composé de Patrick Tacussel, Jean-yves Trépos, Scott Lash, Pascal Nicolas le strat, Thierry Berthet.

Les rapporteurs étaient Jean-yves Trépos, Scott Lash.


  • Résumé

    Les années 1960 et 1970 furent l’objet d’une condensation de trois mouvements inhérents à la modernité. Ces années cristallisèrent un moment philosophique de critique de la métaphysique occidentale, un moment scientifique de reconceptualisation de la réalité, et un moment socio-politique de transition des valeurs et de remise en cause du modèle de développement. Le phénomène postmoderne est issu d’un tel contexte, il en est même le produit. Quelles sont les perspectives politiques de cette interpénétration ? Le postmoderne est significatif d’une crise politique de dissolution des grands récits du savoir mais aussi de dissolution du grand récit de l’émancipation humaine, du progrès de l’humanité. Les crises politiques coïncident, en effet, avec les crises scientifiques. Avec le postmoderne disparaissent et s’effondrent en occident les idéologies dont les hommes tiraient l’espoir de faire l’histoire. Entre libéralisme et socialisme, le postmodernisme dessine une figure idéologique que nous décrivons et discutons. Le travail de cette thèse consiste à repérer, d’une part, les changements épistémologiques, philosophiques et métaphysiques, et, d’autre part, les changements sociaux et politiques, qui sont au cœur de la notion de postmodernité ou de transition postmoderne. Après avoir mis à jour la pragmatique scientifique, nous tentons d’élargir l’analyse postmoderne au champ politique en déconstruisant la politique moderne, et ses modes de gouvernance, que nous définissons en tant qu’homogénéisation et négation, pour construire une politique postmoderne définie en tant que différenciation et ouverture.

  • Titre traduit

    The Postmodern Political Imaginary : genealogy of the Contemporary


  • Résumé

    The sixties and the seventies of the twentieth century have witnessed a condensation of three movements intrinsic to modernity. These years crystallized a philosophical moment of critics towards the Western metaphysics, a scientific moment of redescription of physical reality, and a socio-political moment of cultural transition and value change about the development pattern. The postmodern phenomena is rooted in this context, it is even a product of it. What are the political perspectives of such permeation? The Postmodern embodied a crisis that undermines the great narratives of knowledge but also the great narrative of human emancipation and progress. The political crises indeed coincide with the scientific and intellectual crises. With the Postmodern, disappear and collapse in Western Societies the ideologies on which men believed they were making history. Between Liberalism and Socialism, postmodernism draws an interesting ideological feature we describe and discuss. Our research consists in mapping, on the one hand, the epistemological, philosophical and metaphysical changes, and on the other hand, the social and political changes, that lie at the heart of the notion of postmodernity, or “postmodern transition”. After having underlined the scientific pragmatic, we attempt to broaden the postmodern analysis in the political field by deconstructing the modern politics, its foundations and its governance practices, that we define as homogenization and negation, and through a reflection on the construction of a postmodern politics defined as differentiation and affirmation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.