Quand l'idéologie influence le processus de compréhension : une étude sur l'idéologie politique des lecteurs

par Faustin Mounguengui

Thèse de doctorat en Psychologie Cognitive

Sous la direction de Denis Brouillet.

Soutenue le 01-07-2010

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec LABORATOIRE DE PSYCHOLOGIE (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean-Pierre Rossi.

Le jury était composé de Denis Brouillet, Nathalie Blanc.

Les rapporteurs étaient Sandra Jhean-Larose.


  • Résumé

    Comprendre un texte, c’est élaborer un modèle de situation, une représentation cohérente qui est le résultat de l’interaction entre les informations textuelles et les connaissances du lecteur (van Dijk & Kintsch, 1983 ; Kintsch, 1988 ; Ehrlich et al., 1993). Cependant, les connaissances du lecteur ne sont toujours pas objectives et attestées (vraies). Ces connaissances peuvent également être des croyances voire des idéologies (van Dijk, 1998). Ce travail a pour objectif de montrer le rôle que peut jouer l’idéologie des lecteurs dans la compréhension de textes. Nous nous sommes intéressés à l’idéologie politique que nous avons mesurée à l’aide d’un test d’association implicite (IAT) que nous avons construit. Une première expérience a mis en évidence que la compréhension des textes est sensible à l’idéologie des lecteurs. En effet, les temps de lecture et les performances des lecteurs dépendent de l’appartenance politique des participants et de la cohérence entre cette appartenance et la nature idéologique des textes. Ensuite, à partir des simulations que permetle modèle Landscape (van den Brook et al., 1996, 1999), nous nous sommes intéressé à la dynamique de la compréhension à travers les inférences de type antécédent causal par rapport à l’idéologie des lecteurs. Les résultats obtenus à partir de trois expériences montrent que l’activation, le maintien et la récupération des inférences en mémoire est sensible à l’idéologie des lecteurs. En somme, ce travail complète les travaux sur la compréhension de texte enmettant en évidence l’importance des croyances des lecteurs, ici leur idéologie politique.

  • Titre traduit

    When ideology influences the process of comprehension : a study on the political ideology of the readers


  • Résumé

    To understand a text, it is to work out a model of situation, a coherent representation which is the result of the interaction between textual informations and knowledge of the reader (van Dijk & Kintsch, 1983 ; Kintsch, 1988 ; Ehrlich and al., 1993).However, the reader’s knowledge are not still objective and attested (true). This knowledge can also be beliefs even ideologies (van Dijk, 1998). This work aims to demonstrate the potential role of ideology readers in reading comprehension. We were interested in the political ideology which we measured using an implicit test of association (IAT) that we built. A first experiment showed that text comprehension is sensitive to the reader’s ideology. Indeed, the reading times and the performances of the readers depend on the political affiliation on the participants and consistency between this membership and ideological nature of texts. Then, starting from simulations which the model Landscape allows (van den Brook and al., 1996, 1999), we were interested in dynamics of comprehension through the bridging inferences compared to the ideology of the readers. The results obtained starting from three experiments show that activation, the maintenance and the retrieval of inferences in memory are sensitive to the ideology of the readers. To sum up, this work supplements work on text comprehension by highlighting the importance of the beliefs of the readers, heretheir political ideology.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.