Importance d'un complément associant le fer et la vitamine E dans le traitement de l'anémie ferriprive chez de jeunes enfants brésiliens

par Antonio Geraldo Cidrão de Carvalho (Cidrao de Carvalho)

Thèse de doctorat en Santé publique, environnement et société

Sous la direction de Jacques Berger et de Bertrand Caporiccio.

Le jury était composé de Jacques Berger, Bertrand Caporiccio.

Les rapporteurs étaient Josiane Arnaud, Patrick Borel.


  • Résumé

    Réalisé sur un effectif d'un peu plus de 300 enfants brésiliens de 6 à 30 mois de Recife, ce travail montre que l'anémie ferriprive évaluée à l'aide de trois variables biologiques, l'hémoglobinémie, la ferritinémie et le récepteur soluble de la transferrine, présente une prévalence élevée, proche de 60 % (Partie 1: étude transversale), qu'elle représente la cause de 2/3 des cas d'anémie et que la prévalence de l'anémie ferriprive diminue avec les trois compléments à base de sulfate ferreux administrés en 3 fois à la dose de 90 mg/semaine (Partie 2: étude longitudinale, randomisée, contrôlée, en double insu) ) sur une durée de 3 mois. Plus particulièrement, la Partie 2 a consisté dans la comparaison des effets sur l'anémie d'un complément « sulfate ferreux + vitamine E » (groupe VITE) à un complément « sulfate ferreux seul » (groupe contrôle) et un complément « sulfate ferreux + complément multivitaminique et minéral » avec les mêmes quantités de vitamine E que le complément précédant et dépourvu de vitamine C (groupe CMM). Il a été possible pour la première fois de montrer que l'hémoglobinémie et la ferritinémie sont favorablement affectées par le complément VITE et ceci d'autant plus que les enfants sont plus gravement anémiés. Ce résultat met donc en évidence un avantage certain au traitement associant la vitamine E et le sulfate ferreux, comparé aux deux autres traitements. L'option fer+vitamine E, par son rapport coût/efficacité meilleur que l'option fer+CMM, pourrait être d'une grande importance dans les futurs programmes de lutte contre l'anémie ferriprive.

  • Titre traduit

    Importance of a supplementation with iron associated to vitamin E in the treatment of the iron-deficiency anaemia in Brasilian infants


  • Résumé

    Involving a little more than 300 Brasilian infants (6-30 months of age) from Recife, this study shows that iron-deficiency anaemia (IDA) when assessed by means of 3 biological variables: hemoglobinemia, ferritinemia and the soluble transferring receptor revealed a high prevalence, of about 60 % (Part 1: transversal study), accounting for 2/3 of anaemia, and that this prevalence was decreased by iron-based supplements administered three times a week (providing 90 mg/wk of Fe) for 3 months (Part 2: Longitudinal, randomized, controlled, double blind study). More specifically, Part 2 consisted in comparing the anaemia improvement effects of the following supplements: 'ferrous sulphate+vitamin E' (VITE), 'ferrous sulphate alone' (standard) and ,'ferrous sulphate+multivitamin and mineral supplement (CMM) with the same quantity of vitamin E than the previous one and ascorbate-free. We shows for the first time that hemoglobinemia and ferritinemia were more beneficially affected by the VITE supplement than by the other two ones, this effect being more pronounced in the more severely anemic infants. This illustrates that there is a great advantage to the treatment with Fe+ vitamin E as compared with the other two treatments. The choice of Fe+vitamin E, owing to the higher performance-cost ratio than Fe+CMM, might be particularly relevant in the future programs aiming to develop solutions in the fight against anaemia.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.