Déterminants, modalités et performance des stratégies collectives en PME : le cas du syndicat de producteurs de vin du Pic Saint-Loup

par Julien Granata

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Frédéric Le Roy.

Le jury était composé de Frédéric Le Roy, Leo Paul Dana, Hervé Dumez, Philippe Aurier, Gilles Paché, Olivier Torrès.

Les rapporteurs étaient Leo Paul Dana, Hervé Dumez.


  • Résumé

    Dans un contexte économique mondialisé, hyperconcurrentiel, en situation de crise, les entreprises initient des stratégies collectives (Astley et Fombrun, 1983). Les stratégies collectives (Le Roy, 2006) caractérisent des relations horizontales de grand nombre, au sein desquelles des concurrents créent une structure fédérative de coordination. Elles s’observent particulièrement sur des secteurs où évoluent de nombreuses PME, ces entreprises restant plus vulnérables aux forces de l’environnement et devant lier leur destin pour survivre. L’étude de cas du syndicat de vignerons du Pic Saint-Loup, qui a conduit à réaliser quarante-cinq entretiens semi-directifs, combinés à de l’observation directe confortée par une position de professionnel du secteur, a mis en lumière un certain nombre de résultats. D’une part, des déterminants psychologiques influent sur la capacité des dirigeants à s’impliquer dans des stratégies collectives. D’autre part, des groupes d’acteurs, dont les instigateurs de la stratégie, occupent une place centrale au sein du réseau de dirigeants et en retirent une performance économique supérieure. Enfin, concernant les modalités, principalement la gestion du paradoxe par le dirigeant impliqué dans la stratégie collective, l’analyse des phases de concurrence et de collaboration met en évidence une discontinuité des flux qui engendre un processus d’alternance de fonctions.

  • Titre traduit

    Determinants, management and performance of collective strategy in SME's : pic Saint-Loup wine union case study


  • Résumé

    In a globalized economy and crisis context, companies initiate collective strategies (Astley and Fombrun, 1983). Collective strategies (Le Roy, 2006) characterize horizontal relationships of large numbers, in which competitors create a federal structure of coordination. They occur particularly on sectors where many SMEs operate, these companies remain vulnerable to environmental forces and need linking their destiny to survive. The case study of Pic Saint-Loup winegrowers Union, which led to realize forty-five semi-structured interviews, combined with direct observation supported by a professional position in the industry, highlighted some number of results. On the one hand, psychological determinants affect the ability of managers to engage in collective strategies. On the other hand, stakeholder groups, including the instigators of the strategy, make superior economic performance out of this central position within the manager network. Finally, the management paradox by the manager involved in collective strategy analyzes, show analysis phases of competition and collaboration and highlights a discontinuity of flow which generates an alternating functions process.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.