Poverty and social protection : the case of Thailand

par Sopin Jirakiattikul

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Sandrine Michel et de Xavier Oudin.

Soutenue le 27-04-2010

à Montpellier 1, dans le cadre de Economie et Gestion, en partenariat avec LASER - Laboratoire des Sciences Economiques de Richter (laboratoire) .

Le jury était composé de Sandrine Michel, Xavier Oudin, François Roubaud, Thi Anh-Dao Tran, Jean Baffie, Michel Garrabé.

Les rapporteurs étaient François Roubaud, Thi Anh-Dao Tran.

  • Titre traduit

    Pauvreté et protection sociale : le cas de la Thaïlande


  • Résumé

    La Thaïlande connaît depuis le début des années 1960 une croissance remarquable accompagnée d'un développement économique qui se traduit par une réduction sensible de la pauvreté. En parallèle, la distribution des revenus est devenue moins inégalitaire, tout particulièrement au cours des dernières décennies. Depuis la crise financière asiatique de 1997, la protection sociale en Thaïlande s'est développée dans un cadre institutionnel en vue de réduire la pauvreté et la vulnérabilité de la population. La politique institutionnelle initiée intitulée « couverture santé universelle » s'accompagne de larges effets sur la qualité de vie de la population thaïlandaise. L'objet de cette thèse est de déterminer dans quelle mesure les politiques de bien-être social en particulier celle portant sur la généralisation de la protection sociale ont transformé la distribution des revenus dans un contexte de forte croissance économique. La problématique soulève trois questions (1) Le développement économique a-t-il conduit à accroître les inégalités ? (2) Quelles sont les retombées de la croissance économique sur les pauvres ? (3) Comment la protection sociale contribue t-elle à faire diminuer la pauvreté ? Dans cette thèse, le cadre conceptuel a été construit à partir des théories de l'inégalité et de l'exclusion sociale afin d'analyser la pauvreté, la distribution des revenus et d'évaluer la protection sociale de la santé. Nous avons mobilisé des informations issues d'enquêtes socio-économiques, de bases de données internationales et d'enquêtes directes sur le terrain pour étudier les inégalités et les conséquences de la pauvreté sur plusieurs catégories de pauvres. Les politiques publiques à destination des déshérités sont également considérées dans cette étude. Cette thèse nous permet de montrer que le modèle de croissance économique n'est plus aussi fortement orienté en faveur de la réduction de la pauvreté qu'au cours des périodes passées. Les mécanismes mis en oeuvre, tels que l'augmentation du bien-être social sont menacés, de sorte que les menaces liées à la crise économique actuelle sont de nature à affecter tout particulièrement les déshérités. Depuis 15 ans, la protection sociale est assurée à travers une politique de recouvrement des soins de santé soucieuse de réduire les dépenses de santé. L'inaccessibilité des soins demeure le problème majeur pour les plus vulnérables. En effet, la distribution des ressources publiques allouées aux pauvres est centralisée et est l'objet de dérives clientélistes.


  • Résumé

    In the last four decades, Thailand's economic development has been accompanied with great reductions in absolute poverty but not relative poverty. After the Asian financial crisis in 1997, social protection in Thailand emerged as a policy framework employed to tackle poverty and vulnerability. In particular the policy entitled Universal health coverage for all was initiated and had broad effects on the quality of life of Thai people. The goal of this thesis is to understand how social and welfare policies have shaped income distribution in a context of rapid economic growth. To carry out this scope, we concentrate on three questions: (1) Does economic development in the early stages lead to increase inequalities? (2) How does economic growth affect poverty? And (3) Can social protection alleviate the poverty? This thesis is grounded in the concepts of the theories of inequality and social exclusion. It connects the multidimensional aspects of both poverty concepts and measures with the different conceptual bases of social protection. Using series drawn from socio-economic surveys, international databases, field studies, and the assessment of social protection in health, the inequality and social impacts which affect various groups of the poor are explored. State policies targeting the poor are also included in the study. The results show that the pattern of economic growth is not "pro-poor" anymore, as it has been in some periods in the past. Mechanisms of poverty reduction, such as social welfare policies, are threatened, thus the looming economic crisis could be particularly hard on the poor. Social health protection in the last fifteen years has relied on the universal healthcare coverage policy, which is aimed at relieving the pressure of health expenditures. However, the inaccessibility of health services remains a problem for vulnerable populations. Indeed, the allocation of public resources targeting the poor stays is centralized and subject to influence from special interests.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.