Etude physico-chimique des vernis d'un corpus d'instruments de musique européens du 15e au 18e siècle : approche historique et perspectives de conservation

par Jean-Philippe Echard

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Bertrand Lavédrine.

Le président du jury était Pierre Laszlo.

Le jury était composé de René De La Rie, Stéphane Vaiedelich, Françoise Viénot.

Les rapporteurs étaient Oscar Chiantore, Renato Meucci.


  • Résumé

    Diverses hypothèses, souvent contradictoires, ont été émises sur la composition des vernis anciens d’instruments de musique, comme ceux d'Antonio Stradivari, et ce depuis plus d'un siècle. Ni ces hypothèses ni les quelques résultats expérimentaux apportés ne permettent aujourd'hui de bien appréhender les processus de vernissage suivis par les luthiers jusqu'à la fin du 18e siècle en Europe. L’objectif de cette thèse est de confronter les informations rassemblées dans les sources historiques à l’analyse d’un certain nombre de vernis d’instruments d’époque grâce à une méthodologie analytique spécifique. L'étude des sources écrites et iconographiques montre qu'une compréhension globale et cohérente du sujet n'est pas possible sur la base de ces seuls éléments. Puis, une méthodologie ordonnant et optimisant les méthodes d'analyse physico-chimique est élaborée pour caractériser des vernis anciens d'instruments de musique. Elle privilégie les analyses in situ et non destructives, et lorsqu’un micro-prélèvement est possible, l’analyse de celui-ci est optimisée. Ainsi les techniques spectroscopiques (EDXRF, fluorimétrie), de micro-spectrométrie vibrationnelle (IRTF/synchrotron, Raman), d'analyses séparatives (GC/MS, Py-GC/MS) et d'imagerie (MEB/EDX, OCT) ont été appliquées à des vernis issus d’un corpus de soixante-dix instruments de collections patrimoniales européennes, en premier lieu celle du Musée de la musique de Paris. Les résultats obtenus portent à la fois sur la structure stratigraphique et sur la composition chimique, organique et inorganique, de chacune des strates identifiées dans le vernis. Ces résultats contribuent à apporter des éléments inédits sur l'histoire des techniques de vernissage et permettent d’aborder sous un angle nouveau les questions liées à la conservation de ces instruments de musique vernis et de toutes les valeurs qui y sont attachées.

  • Titre traduit

    Physico-chemical study of varnishes of a corpus of european musical instruments from the 15th to the 18th century : historical approach and conservation prospects


  • Résumé

    Various, and often contradictory, hypotheses have been raised for more than a century concerning the composition of ancient varnishes of musical instruments, in particular those made by Antonio Stradivari. Neither these hypotheses, nor the rare experimental results, allow grasping correctly the varnishing processes used by European instrument-makers until the end of the 18th century. The aim of this PhD work is to confront information collected in historical sources with the analysis of a group of instruments varnishes using a specific analytical methodology. First, the study of written and iconographical documents shows that a general and coherent understanding of this topic is not achievable on the basis of these sole elements. Then, a methodology organizing and optimizing chemical analytical methods is elaborated to characterize ancient varnishes of musical instruments. It prioritizes in situ and non destructive analyses, and, when micro-sampling is possible, its analysis is optimized. Thus, techniques as spectroscopies (EDXRF, fluorimetry), micro-spectrometries (FTIR/synchrotron, Raman), separative analyses (GC/MS, Py-GC/MS) and imaging techniques (SEM/EDX, OCT) have been applied to varnishes of a corpus of seventy instruments from European collections, mainly the one in Musée de la musique, Paris. Results deal both with the stratigraphy and the chemical –organic and inorganic– composition of each of the identified strata. These results bring novel insights to the history of varnishing techniques and suggest new approaches to the conservation of these varnished musical instruments and of all their values.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple [262] p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 151-165. Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2010 -- 33
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.