De la parcelle au paysage : quels déterminants de la biodiversité et des services écosystémiques dans les agro-écosystèmes ?

par Carole Chateil

Thèse de doctorat en Écologie

Sous la direction de Emmanuelle Porcher et de Sophie Gachet.

Le président du jury était Jane Lecomte.

Le jury était composé de Emmanuelle Porcher, Sophie Gachet, Isabelle Goldringer, Michel Baguette.

Les rapporteurs étaient Claire Lavigne, Jane Memmott.


  • Résumé

    La biodiversité est fortement menacée par l’agriculture et fournit pourtant les services écosystémiques indispensables à une agriculture durable. L’objectif de cette thèse est de comprendre l’impact de l’intensification de l’agriculture sur la structuration de la biodiversité et sur le fonctionnement des agro-écosystèmes, afin de proposer des pratiques agricoles en faveur d’une agriculture durable. D’une part, une étude expérimentale suggère un rôle important de la diversité phénotypique des cultures à l’échelle infra-parcellaire dans la structuration des communautés d’arthropodes. D’autre part, l’étude d’un double gradient d’intensification (d’intensité des pratiques et de diversité du paysage) montre que les perturbations locales et la fragmentation des habitats naturels sont responsables d’une perte de diversité spécifique non aléatoire en fonction des traits fonctionnels, qui peut affecter les services écosystémiques mutualistes comme la pollinisation.

  • Titre traduit

    From local to landscape-scale : drivers of change in biodiversity and ecosystem services of agroecosystems


  • Résumé

    Biodiversity loss is often considerable in agroecosystems. Yet, agricultural production relies greatly upon biodiversity and ecosystem services, which are essential to agricultural sustainability. The goal of this thesis is to understand the impact of agricultural intensification on biodiversity and agroecosystem functioning. This knowledge is then used to recommend more sustainable agricultural practices. First a fine-scale experimental study suggests a significant role of crop phenotypic diversity at the field-scale for arthropod community structure. Second, the study of two intensification gradients (intensity of farming practices and landscape diversity) shows that local disturbance and fragmentation of natural habitats are responsible for a non-random loss of species diversity depending on biological traits, with consequences on mutualistic ecosystem services such as pollination.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (195 p.)
  • Annexes : Bibliogr. et webliogr. p. 179-195. Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2010 -- 26
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.