L'exploitation durable de la faune dans un village forestier de la République Centrafricaine : une approche interdisciplinaire

par Hadrien Vanthomme

Thèse de doctorat en Gestion des ressources et des écosystèmes

Sous la direction de François Feer et de Mathieu Bourgarel.

Le président du jury était Serge Bahuchet.

Le jury était composé de Marie-Noël de Visscher.

Les rapporteurs étaient Véronique Joiris, Hervé Fritz.


  • Résumé

    Ce manuscrit présente les résultats d’une étude interdisciplinaire de l’exploitation de la faune à Banga, un village forestier Bofi de 300 habitants en République Centrafricaine. Dans la première partie de ce travail, nous confrontons les modes d’exploitations et les visions du monde des quatre principaux acteurs locaux de la gestion de la faune : l’Etat, les populations locales (Pygmées et grands Noirs), un exploitant forestier et un projet de conservation-développement. Cette analyse révèle des différences marquées entre les acteurs en termes d’organisation interne, de réseaux d’influence, de moyens à disposition, de connaissance de la ressource et de son exploitation, de valeurs, d’objectifs, de stratégies et de vision de l’avenir. Schématiquement, une fracture conceptuelle existe entre les populations et les autres acteurs. La deuxième partie récapitule les méthodes développées par la biologie de la conservation pour estimer la durabilité de l’exploitation de la faune, en les appliquant à notre site d’étude. Nous distinguons des indices de durabilité, que l’on peut classer comme empiriques ou théoriques, et des exercices de modélisation site-spécifiques. Cette revue identifie de nombreuses approximations, incertitudes, hypothèses douteuses et erreurs qui limitent l’intérêt des indices de durabilité. Par ailleurs, notre analyse montre que toutes ces méthodes portent des valeurs implicites (environnementalisme, fixisme et néo-libéralisme) qui influencent leurs résultats. La troisième partie de notre thèse propose donc une synthèse du problème de la gestion de la faune à Banga à l’aide du cadre de lecture panarchique, qui donne une définition nouvelle de la durabilité, de la place de la science et de la pratique de l’interdisciplinarité pour la résolution de problèmes complexes. Quatre scénarios d’évolution et d’action sont construits, qui explicitent les valeurs qu’ils portent, les bénéficiaires des actions, les probabilités de succès et les résultats attendus.

  • Titre traduit

    Sustainable exploitation of wildlife in a forest village of Central African Republic : an interdisciplinary approach


  • Résumé

    This manuscript presents the results of an interdisciplinary study of wildlife exploitation in Banga, a bofi forest village of 300 persons in Central African Republic. In the first part of this work, operating modes and worldviews of the four main local stakeholders of wildlife management are confronted: the Central African State, the local peoples (Pygmies and Bantus), a forester and a conservation-development project. This analysis shows marked differences between actors in terms of internal organization, influence networks, means available, knowledge of the resource and its exploitations, values, goals, strategies and vision of the future. Basically, there is a major conceptual divide between local people and the others stakeholders. The second part of this work summarizes the methods developed by the Conservation Biology to assess the sustainability of wildlife harvesting, applying them to our study site. We distinguished sustainability indices that can be classified as empirical or theoretical, and site-specific modeling exercises. This review identifies many approximations, uncertainties, questionable assumptions and errors that limit the relevance of sustainability indices. Furthermore, our analysis shows that these methods carry implicit values (environmentalism, fixism and neo-liberalism) that influence their results. Thus, the third part of this thesis proposes a synthesis of the wildlife management problem in Banga using the Panarchy framework, which gives a new definition of sustainability, of the role of science and of the practice of interdisciplinarity for complex problems solving. Four scenarios of prospective change and action are constructed, which clarify the values they promote, the beneficiaries of the actions engaged, the probability of success and their expected results.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XVIII-339-[69] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 325-337. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2010 -- 04
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.