L'auto-intellection de Dieu chez Maître Eckhart

par Maxime Mauriège

Thèse de doctorat en Théologie

Sous la direction de Marie-Anne Vannier et de Andreas Speer.

Le président du jury était Ruedi Imbach.

Le jury était composé de Wouter Goris, Klaus Reinhardt.


  • Résumé

    La présente étude s’emploie à reconstruire et à analyser la conception eckhartienne de l’auto-intellection de Dieu, afin de mettre en évidence les divers enjeux de cette question, et par suite de mesurer l’importance exacte qu’elle revêt dans l'œuvre et la pensée du Maître rhénan – surtout quant à son effort spéculatif pour accuser la réalité métaphysique de l’Intellect divin et rendre compte de son opérativité. L’ensemble de cette recherche se fonde sur un extrait du Sermon allemand 80, qui expose avec force et concision la richesse de l’intellectualité de Dieu à travers l’étendue de son acte d’auto-intellection, et propose ainsi une vue synoptique d’un traitement systématique de la question. Dans cette perspective, il s’agit en outre de montrer la cohérence systématique de la métaphysique eckhartienne du flux – caractéristique de l’école albertinienne –, qui correspond à une logique de l’actualité et de la productivité de l’Intellect divin, en établissant alors le lien causal et progressif entre : 1. la définition de Dieu comme intellectus per essentiam (un leitmotiv de la pensée spéculative d’Eckhart), 2. l’acte pur d’auto-intellection qui traduit son intelligere, 3. la procession des Personnes in divinis comme déploiement formel de cet acte (bullitio), et 4. l’émanation des créatures comme mouvement proversif de l’Intellect divin s’intelligeant lui-même, et exerçant de la sorte sa causalité créatrice (ebullitio). Cette étude permet dès lors de dégager une triple considération de l’acte d’auto-intellection de Dieu comme Pensée substantielle et subsistante, comme Pensée trinitaire et bouillonnante, et enfin comme Pensée créatrice et débordante

  • Titre traduit

    The self-knowledge of God by Master Eckhart


  • Résumé

    The present study is devoted to the reconstruction and the analysis of the Eckhartian conception of God’s self-knowledge, so as to emphasize the diverse stakes of this question, and to measure the exact importance which it hold in the work and the thought of Rhenish Master – especially concerning his speculative effort to describe the metaphysical reality of the divine Intellect and to report its operativity. The whole of this research bases on an extract of the German Sermon 80, which explains with strength and conciseness the wealth of God’s intellectuality trough the area of his act of self-knowledge, and so propose a synoptic view of a systematic treatment about this topic. Furthermore, the question is whether to show the systematic coherence of the Eckhartian metaphysics of flow – characteristic of the Albertian school –, which corresponds to one logic of the actuality and the productivity of the divine Intellect, establishing then the causal and progressive link between: 1. The definition of God as intellectus per essentiam (a leitmotiv of Eckhart’s speculative thought, 2. The pure act of self-knowledge, which translates God’s intelligere, 3. The procession of the Persons in divinis as formal deployment of this act (bullitio), and 4. The emanation of creatures as exteriorized movement of the divine Intellect knowing itself, and so exercising its creative causality (ebullitio). This study allows consequently to draw a triple consideration of the act of God's self-knowledge as substantial and subsisting Thought, as Trinitarian and boiling, and finally as creative and overboiling

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.