Conséquences de l'introduction de deux espèces végétales aquatiques exotiques (Elodea nuttallii et Elodea canadensis) sur les interactions plantes-macroinvertébrés

par Anatole Boiché

Thèse de doctorat en Ecotoxicologie, Biodiversité, Ecosystèmes

Sous la direction de Gabrielle Thiébaut.

Le président du jury était Anne-Marie Cortesero.

Le jury était composé de Jean-Nicolas Beisel, Antoine Lecerf, Pierre Marmonier, Michèle Trémolières.


  • Résumé

    Nous avons utilisé comme modèle biologique Elodea nuttallii et Elodea canadensis, plantes originaires d'Amérique du Nord et présente en France depuis le dix-neuvième siècle (E. canadensis) et les années 1950 (E. nuttallii). E. nuttallii est actuellement en phase d'expansion tandis que E. canadensis est considérée comme naturalisée en Europe. Notre objectif principal consiste à étudier les conséquences de l’invasion de E. nuttallii sur les communautés de macroinvertébrés. Nous avons d'abord étudié le rôle d'habitat de E. nuttallii et des plantes indigènes Ranunculus peltatus et Callitriche platycarpa pour les macroinvertébrés dans des ruisseaux qui diffèrent par leurs niveaux de trophie. Le principal résultat obtenu montre que le niveau de trophie des cours d'eau est le principal facteur influençant la répartition des invertébrés, l'espèce de macrophyte étant secondaire. E. nuttallii accueille des communautés d'invertébrés à la composition et à la structure intermédiaire par rapport à R. peltatus et C. platycarpa. Les propriétés architecturales des trois macrophytes auraient un rôle dans la répartition des invertébrés entre les différents herbiers. Parmi les invertébrés peuplant les macrophytes, les gammares ont un régime généraliste. Nous avons d'abord validé l’utilisation de Gammarus roeseli comme modèle pour tester l’appétence des macrophytes. Nous avons ensuite évalué l'évolution saisonnière de l'appétence des élodées et mis en évidence les mécanismes évolutifs qui permettent à une espèce invasive de proliférer et de s'intégrer dans les écosystèmes. E. canadensis alloue son énergie à la défense tandis que E. nuttallii a une stratégie de croissance végétative.

  • Titre traduit

    Consequences of the introduction of two exotic aquatic plants (Elodea nuttallii and Elodea canadensis) on the interactions between plants and macroinvertebrates


  • Résumé

    We used the exotic macrophytes Elodea nuttallii and Elodea canadensis originating from North-America and introduced in France during the nineteenth century (E. canadensis) and during the 1950s (E. nuttallii). Elodea nuttallii is currently actively spreading whereas E. canadensis is now integrating most of the hydrosystems in Europe. Our main objective was to study the consequences of the invasion of E. nuttallii on the macroinvertebrate communities. We first studied the role of macrophytes as habitat with E. nuttallii and the indigenous species Ranunculus peltatus and Callitriche platycarpa in Northern Vosges streams that differ in their trophic levels. Our main result was that the trophic level had a greater influence than the plant species in the repartition of the macroinvertebrates. The macroinvertebrate community hosted by E. nuttallii was intermediate between the communities hosted by R. peltatus and C. platycarpa. Plant structural complexity appears to play a role in the repartition of the macroinvertebrates. Among the macroinvertebrates associated with the macrophytes, the gammarids have a broad generalist diet. We first validated the use of Gammarus roeseli as herbivores to assess plant palatability. Then, we measured the seasonal variations of the palatability of E. canadensis and E. nuttallii and the different evolutionary strategies that the plants had developed to invade or to integrate the ecosystems. E. canadensis allocates increased resource to defence whereas E. nuttallii allocates its resources mainly to vegetative growth.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (244-[8] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 215-244

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.