Le regard de Narcisse : des images spéculaires aux images de synthèse

par Florence Thurmes

Thèse de doctorat en Arts

Sous la direction de Olivier Lussac et de Fabrice Montebello.

Le président du jury était Amos Fergombe.

Le jury était composé de Bernard Andrieu, Guy Lecerf, Edmond Nogacki.


  • Résumé

    Comment est-t-il possible qu'un individu, à l'instar de Narcisse, ne reconnaisse pas son reflet ? Cette question est d'une actualité accrue dans une société caractérisée par les nouvelles technologies et la possibilité de création, de manipulation et de reproduction illimitée d'images. La thèse a pour objectif de retracer les différentes manières dont les artistes contemporains confrontent le spectateur au propre reflet spéculaire ou numérique. A travers l'analyse d'œuvres d'une cinquantaine d'artistes se servant d'un miroir ou de la transmission vidéo en temps réel, la non-reconnaissance et l'identification de l'image de soi sont abordées dans le contexte de la société occidentale contemporaine en comparant la confrontation du spectateur avec le propre reflet au face à face de Narcisse, c'est-à-dire de l'individu qui se singularise de son entourage, avec son double, son reflet dans la source. Cette étude est complétée en analysant le cas de Narcisse, et partant du spectateur, à la lumière de la psychanalyse. La décomposition du mythe de Narcisse décrit par Ovide en ses scènes-clés livre les principaux thèmes autour desquels se structure l'analyse : le reflet dans la source en tant qu'image à la fois véridique et illusoire, la séduction par l'image (idéalisée) et le désir de la rejoindre, l'identification de l'image propre et le désir de séparation d'avec le reflet, la mort et la métamorphose de Narcisse. Ce découpage du mythe permet de tirer des parallèles entre Narcisse et le spectateur contemporain, tout en repensant la relation entre l'original et son reflet, c'est-à-dire sa copie, à l'ère des nouvelles technologies

  • Titre traduit

    Narcissus's eye : from mirror images to digital images


  • Résumé

    How is it possible that a person, after the model of Narcissus, does not recognize his own reflection? This question is of increased topicality in a world characterized by the new technologies and the possibility of creation, manipulation and unlimited reproduction of pictures. The objective of this thesis is to relate the different ways used by contemporary artists in order to confront the spectator with his own mirroring or digital reflection. By analysing the works of about fifty artists using a mirror or real-time video transmission, the non-recognition as well as the identification of the self image are discussed in the context of the contemporary occidental society by comparing the confrontation of the spectator with his self image to the face to face of Narcissus, i.e. of the person making himself different from his surrounding, with his double, his reflection in the water of the well. The analysis of the art works will be rounded off by a consideration of the case of Narcissus, and hence of the spectator, in light of psychoanalytical theories. The subdivision into its key scenes of the myth written by Ovid informs on the main issues around which our analysis is structured: the reflection in the water as an image both truthful and illusive, the seduction by the (idealized) image and the desire to join it, the identification of the self image and the wish of separation from that reflection, the death and the metamorphosis of Narcissus. This division of the myth allows drawing parallels between Narcissus and the contemporary spectator, while rethinking the connection between the original and its reflection, i.e. its copy, in the era of the new technologies

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (480 f.-104 f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 429-465. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.