Contribution au modèle d'acculturation interactif : encourager l'individualisme pour lutter contre les discriminations

par Anne-Lorraine Wagner

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Eric Brangier et de Pascal Tisserant.

Soutenue le 07-04-2010

à Metz , dans le cadre de Ecole doctorale Perspectives Interculturelles : Ecrits, Médias, Espaces, Sociétés (PIEMES) (Metz-Nancy) , en partenariat avec Interpsy-ETIC (laboratoire) .

Le président du jury était Colette Sabatier.

Le jury était composé de Isabelle Barth, Richard Y. Bourhis.


  • Résumé

    Les contacts intergroupes, en général, et interculturels, en particulier, s’opèrent rarement sans heurts. Le Modèle d’Acculturation Interactif (Bourhis, Moïse, Perreault & Senecal, 1997) se situe au carrefour de la psychologie de l’acculturation et de la psychologie sociale, en ce sens qu’il intègre pleinement la question des relations intergroupes entre la majorité d’accueil d’un pays d’immigration et les minorités qui s’y installent. C’est pourquoi nous nous sommes basés sur les orientations d’acculturation qu’il décrit pour montrer, au travers de trois études, que certaines d’entre elles prédisposent le groupe majoritaire à exprimer des intentions de comportements discriminants versus non discriminants à l’égard de membres d’un exogroupe culturel, ethnique ou racial. Nous avons qualifié ces intentions de comportements de propension à discriminer du groupe majoritaire. Privilégier l’homogénéité des groupes (assimilation, ségrégation et exclusion) conduit, d’une manière générale, à une plus forte propension à discriminer que le fait d’accepter ou d’approuver des situations d’hétérogénéité culturelle (intégration de transformation, intégration, individualisme). Nous avons néanmoins observé une exception dans le cas de l’orientation intégrationniste, dans la mesure où si les individus qui endossent cette orientation rejettent massivement les comportements discriminants explicitement hostiles, ils tendent à faire preuve de « discrimination bienveillante » (Fehr & Sassenberg, 2009). Les études 2 et 3 se sont déroulées en plusieurs temps, ce qui a permis d’appréhender la progression des attitudes et de la propension à discriminer de professionnels de l’insertion, d’étudiants et de futurs cadres de la fonction publique à l’issue de formations visant à prévenir et lutter contre les discriminations. Ce sont surtout ces intentions de comportements discriminants « bienveillants » qui sont sujettes à évolution. L’ensemble des résultats invite à considérer la mise en place de formations qui travailleraient sur la décatégorisation (Brewer & Miller, 1984) et encourageraient par conséquent à l’individualisme dans certaines circonstances, notamment professionnelles et/ou organisationnelles. Enfin, il conviendrait d’examiner, plus généralement, l’impact des politiques assimilationnistes sur l’efficacité des dispositifs de lutte contre les discriminations mis en œuvre, par ailleurs, au niveau étatique.

  • Titre traduit

    Contribution to interactive acculturation model : promoting individualism to fight against discriminations


  • Résumé

    Intergroup contacts in general, and intercultural relationships in particular, rarely take place without conflicts. The Interactive Acculturation Model (Bourhis, Moïses, Perreault & Senecal, 1997) is at the crossroads between the psychology of acculturation and social psychology. Indeed, the question of intergroup relations between majority and minority members is completely integrated in the IAM. That is why we focused on acculturation orientations the model describes to show, through three studies, which one predisposes the majority group to express discriminating behaviours versus non discriminating behaviours towards the members of a cultural, ethnic or racial out-group. We called these intentions "propensity to discriminate". People who favour the homogeneity of groups (assimilation, segregation and exclusion) generally tend to be more discriminating than those who accept or approve of situations of cultural heterogeneity (integration of transformation, integration, individualism). Nevertheless, we observed an exception in the case of integrationist orientation. Integrationists massively reject explicitly hostile discrimination but tend to show "benevolent discrimination" (Fehr & Sassenberg, 2009). Studies 2 and 3 took place in a context of test/re-test, wich allowed us to measure the evolution of attitudes and the propensity to discriminate of insertion professionals, students and future state employees. The evolution was measured after several trainings which aimed at warning and fighting against discriminations. The "benevolent" discriminating behaviour intentions were particulary subject to evolution. All these results are in favour of implementing trainings on the decategorization process (Brewer and Miller, on 1984) which would consequently encourage individualism in certain circumstances, notably professional and/or organisational. The results might be enlarged studying the impact of the assimilationists policies on the efficiency of the state plans against discriminations.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.