La violence conjugale et le divorce en Iran

par Nayereh Javidani

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Yves Trépos.

Le président du jury était Josiane Stoessel-Ritz.

Le jury était composé de Danielle Morali, Seyed Hassan Hosseini.


  • Résumé

    Dans les sociétés patriarcales comme l'Iran où l'inégalité entre les hommes et les femmes est élevée, l'exercice de la violence pour résoudre les conflits familiaux a donc une légitimité implicite. Ainsi les hommes pensent que la violence est une façon légitime et plus simple et plus efficace. Cependant, aujourd'hui le fait de la violence, en tant qu'une façon appropriée de résoudre les conflits dans les familles, va perdre petit à petit sa légitimité dans les sociétés patriarcales aussi ; parce que les femmes ne se soumettent plus, facilement à la violence. Comme le montre l'augmentation des femmes qui se présentent aux tribunaux pour demander le divorce en raison de violence conjugale, ou les femmes qui se suicident, ou s'enfuient de leur domicile, la société traditionnelle iranienne confirme ces faits. Concernant l'influence de la violence sur la déstabilisation des familles en Iran, nous avons introduit deux hypothèses principales dans ce mémoire de thèse. Première hypothèse, il s'agit de l'existence d'une relation significative entre le divorce et la violence conjugale physique dans la société actuelle d'Iran. En deuxième hypothèse, nous avons conclu qu'aujourd’hui dans la société iranienne le niveau de la violence qui cause le divorce est encore assez élevé. Selon notre hypothèse, ce niveau de violence est dépendant de plusieurs éléments démographiques et socio-économiques. Pour vérifier la vraisemblance de nos hypothèses, nous avons effectué une enquête. Les résultats de notre enquête montrent que le Degré de la Violence qui Cause une demande du Divorce (DVCD) en tant que la variable dépendante diffère significativement des sept variables indépendantes, à savoir : le niveau d'études de femmes, leur opinion sur la violence conjugale, le niveau des études des pères des femmes, le lieu d'habitation, le lieu d'habitation parentale, l'âge des femmes et le nombre d'enfants

  • Titre traduit

    The conjugal violence and the divorce in Iran


  • Résumé

    In the patriarchal societies like Iran, the disparity between men and women is high and thus the exercise of the violence to resolve the family conflicts has an implicit legitimacy. There, man assumes that the violence is a simpler and more effective and justifiable way. However, today even in patriarchal society the women do not easily slender to the violence and the trend of resolving the family conflicts through violence is becoming less common. According to the Iranian traditional society, this attitude has increased the number of women who contact the courts to get the divorce or commit suicide, or run away from their house. Concerning the influence of the violence on the destabilization of families in Iran, we have proposed two main hypotheses in this report. First hypothesis, it is about the existence of a significant relation between the divorce and the physical conjugal violence in the current society of Iran. In the second hypothesis, we have concluded that there is a high ratio of violence that is causing the divorce. According to our hypothesis, this level of violence depends on several demographic and socioeconomic elements. To verify the credibility of our hypotheses we have conducted a survey. The results show that the degree of the violence which causes a request of the divorce as a dependent variable varies significantly with seven independent variables, namely: the level of women education, their opinion on the conjugal violence, the education level of the women's fathers, living place, parental living place, the age of the women and the number of children

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (353 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 319-332

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.