Le développement durable et la mondialisation : le rôle de la francophonie

par Nar Gueye

Thèse de doctorat en Sciences politiques

Sous la direction de Michel Guillou et de Babacar Gueye.

Soutenue en 2010

à Lyon 3 en cotutelle avec Dakar, Université Cheikh Anta Diop .


  • Résumé

    L’ouverture des mentalités, des frontières, du progrès technique et le développement des échanges ont accéléré la mondialisation contemporaine qui a produit une forte transnationalisation des firmes et la mainmise de la finance sur l’économie. Cette mondialisation libérale a certes produit des avantages en termes de création de richesses et de développement de certains secteurs d’activités socioéconomiques, mais elle également généré des effets négatifs du fait de l’ampleur des pratiques destructrices sur l’environnement et des inégalités dans la distribution des richesses tirées de l’exploitation des biens communs de l’Humanité. Plusieurs stratégies ont été proposées pour atténuer ces impacts négatifs, et parmi elles, le concept de développement durable mis en oeuvre par les Etats, les collectivités territoriales, les entreprises, les organisations non gouvernementales et les citoyens, avec l’accompagnement et l’appui des organisations internationales et régionales dont l’Organisation des Nations Unies, l’Union européenne, l’OCDE et la Francophonie. La Francophonie s’est appropriée le développement durable depuis le Sommet de Ouagadougou de 2004 et a proposé de le compléter par deux nouveaux piliers (le premier concerne la démocratie, l’Etat de droit et les droits de l’Homme et le second est constitué de la diversité culturelle et linguistique) ; ces deux piliers vont ainsi s’ajouter aux trois piliers classiques : économie, social et environnement. Par l’intégration du dialogue et de la solidarité, valeurs humanistes fondamentales de la Francophonie, les outils proposés par le concept de développement durable seront également réalistes et adaptables à toutes les populations, du Nord comme du Sud. Laboratoire de mondialisation humaniste, la Francophonie est appelée à devenir un laboratoire de développement humain durable, car elle fonctionne selon une logique de mutualisation des ressources et de synergie dans le déploiement des programmes des acteurs qui la composent. : les Etats, les opérateurs et les divers organes.

  • Titre traduit

    Sustainable development and globalization : the role of francophonie


  • Résumé

    The opening of the minds, of the borders and of the technical progresses, as well as the development of international trade have accelerated the contemporary globalization which has formed a strong transnationalization of firms and the stranglehold of the finance on the economy. Although this liberal globalization has delivered some benefits in terms of wealth creation and the development of certain socio-economic sectors, this process has also brought negative effects as a result of the destructive practices on the environment and of the inequality in distribution of wealth from the exploitation of common property of the mankind. Several strategies have been proposed to mitigate these negative impacts. Among them is the concept of sustainable development initiated by states, territorial communities, enterprises, nongovernmental organizations and citizens, with the guidance and the support of international and regional organizations including the United Nations, the European Union, the OECD and the Francophonie. The Francophonie appropriated the sustainable development since the 2004 Summit of Ouagadougou and suggested completing it by two new pillars (the one concerns democracy, rule of law and human rights while the second concerns cultural and linguistic diversity); these two pillars are so going to be added to the three classic ones: economy, social and environment. Through the integration of dialogue and solidarity, the fundamental humanistic values of the Francophonie, the tools proposed by the concept of sustainable development will also be viable and adaptable to all the populations, of the North as the South. As laboratory of humanistic globalization, the Francophonie is called to become a laboratory of sustainable human development because in the deployment of its programs the Francophonie operates on a logical pooling of resources and synergy of actors forming it: States, operators and others various organs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (529 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 517-524. Liste de sites Internet

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.