François Cheng, entre la France et la Chine : un essai d'hybridation des cultures

par Ying Li

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Laurent Mattiussi.

Soutenue en 2010

à Lyon 3 .


  • Résumé

    Dans Les cinq méditations sur la beauté, issues des soirées de méditation, François Cheng présente pour la première fois systématiquement la Rencontre, théorie sur la révélation de la vraie beauté et omniprésente dans ses œuvres. Pour cela, la pensée ternaire de la Chine et la logique duelle de l’Occident lui ont été indispensables ; et l’amour pour l’Homme l’a rehaussé par la lumière humaniste. Sous le signe de la rencontre, entre des cultures en particulier, le poète mène inlassablement le travail de quête et de rencontre qui lui a valu au grand public le titre « le passeur des cultures » ; alors que vingt années d’études acharnées ont été fournies pour que le jeune homme (arrivé à l’âge de vingt ans à peine, il ne parlait point le français) ne puisse trouver la clé de la culture occidentale par l’apprentissage de la langue française. Lire François Cheng, c’est découvrir la beauté des langues et le mariage harmonieux à la fois dans la forme et dans le fond des deux cultures : celle de la Chine, son pays natal, et celle de la France, son pays d’adoption. L’esprit dominant de sa création, la Rencontre, fait de ces écrits une merveilleuse interprétation de l’hybridation des cultures. Dans la redécouverte de ces cultures, le poète nous offre l’image d’un créateur. A travers le vécu personnel du poète, les sources de cet esprit apparaissent ; par l’analyse lexicale et syntaxique de ses créations, notamment celles de ses recueils poétiques et de ses écrits romanesques, sa manière de réinventer le langage s’éclaircit. Les images schématiques sont également la méthode particulière qui emprunte la force de la dimension visuelle pour comprendre François Cheng.

  • Titre traduit

    François Cheng, between France and China : an essay on cultural hybridization


  • Résumé

    In The way of Beauty: Five Meditations for Spiritual Transformation, Francois Cheng presents for the first time systematically the Encounter” (“ la Rencontre”), the theory which is constantly reminded in the body of his work and reveals the true beauty. Based on the chinese traditional thought and the dual logic of the West, this theory is also illuminated by the love for mankind. His research directed to this encounter, especially between cultures, earned him the title of “the ferryman of cultures” amongst the general public; achieved for this, twenty years of hard studies have been undertaken by the young man, who did not speak a word of French up until his arrival to France, where he found the key to western culture by learning the French language. Reading François Cheng is the discovery of the beauty of the language and the harmonious marriage of both the form and the content between the chinese and french cultures. All of his creations, with the encounter as the prevailing spirit, are wonderful interpretations of the hybridization of cultures. The present essay tries to understand the cultural encounter by the analysis of all François Cheng’s creations, especially his poetic and fictive writings, through his way of reinventing the language seen by the personal experience of the poet. With the strength of the visual dimension, the schematic image is also a special method used in this essay.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (530 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 521-528

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.