Capital immatériel : interaction et création de valeur, cas d'entreprises tunisiennes

par Imen Mhedhbi

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Ahmed Silem.

Soutenue en 2010

à Lyon 3 .


  • Résumé

    L’écart entre ce que vaut l'entreprise sur le plan comptable et financier et sa valeur réelle sur le marché se creuse de plus en plus. Cet écart représente l'effet du capital immatériel qui se présente dans l'entreprise sous différentes formes. Sa décortication en trois types est la plus utilisée à savoir un capital humain, un capital organisationnel et capital clientèle. Ces différentes formes du capital immatériel sont liées les unes aux autres ainsi qu'à la structure financière de l'entreprise. Elles correspondent à la concrétisation du savoir des employés en compétences ayant leurs effets sur la structure de l'entreprise et en source de valeur pour elle. En plus, la valeur n'est pas produite par l'une seulement des composantes du capital intellectuel mais par leur interaction. Afin de vérifier l’effet de ces interactions sur la création de valeur de l’entreprise, nous avons réalisé un modèle conceptuel qui relie les différentes variables, nous avons utilisé les modèles d’équations structurelles et nous avons proposé des échelles de mesure que nous avons testées auprès des entreprises tunisiennes.

  • Titre traduit

    Intellectual capital : interaction and value creation, case of Tunisian companies


  • Résumé

    The gap between the value of the company in the accounting and financial books and its real market value is growing more and more. This difference represents the effect of intellectual capital that arises in the company in various forms. His decortication in three types is the most widely used: human capital, organizational capital and customer capital. These different forms of intellectual capital are related to one another and to the financial structure of the company. They correspond to the realization of employees' knowledge skills with their effects on the structure of the company and on creating value for it. In addition, the value is not produced by only one component of intellectual capital, but by their interaction. To test the effect of these interactions on the creation of corporate value, we conducted a conceptual model that links the different variables, we used structural equation models and we proposed measurement scales that we have tested with Tunisian companies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (252 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.235-252

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.