L'idée de classification dans la philosophie de Pierre Duhem : méthode de classificatoire et objectivité de la critique philosophique

par Hodo-Abalo Awesso

Thèse de doctorat en Épistémologie, histoire et philosophie des sciences

Sous la direction de Daniel Parrochia.

Soutenue en 2010

à Lyon 3 .


  • Résumé

    L’un des mérites de la Physique, au cours de son histoire, est d’avoir progressivement montré que la complexité de la connaissance scientifique n’est pas essentiellement due aux limites de l’intelligence humaine ni à la faillibilité des outils conceptuels et techniques de la science, elle pourrait être constitutive de la nature même des phénomènes de l’univers. C’est dans cet ordre de considération que la pensée de Duhem interpelle l’épistémologie contemporaine, lorsqu’elle investit la méthode classificatoire à la fois comme révélatrice de cette complexité et vecteur de dynamisme scientifique. Si la conscience de la part que représente la notion de classification dans la pensée scientifique n’est pas un débat nouveau, en revanche, ce qui l’est dans l’épistémologie duhémienne tient essentiellement dans les effets induits de l’application de la classification à la théorie physique. En quel sens peut-on dire que l’idée duhémienne de classification, en tant que traduction d’une méthodologie de type représentationniste, fournit une nouvelle grille de lecture des phénomènes de la nature dans le cadre des sciences physico-chimiques, en même temps qu’elle se détermine comme une interface entre l’épistémologie classique et l’épistémologie contemporaine ? La présente étude n’examine pas seulement la nature, les mécanismes internes et les apports de la méthode classificatoire en termes d’objectivité, de productivité théorique et de prédictibilité ; les propositions qu’elle formule montrent que les implications épistémologiques de la notion de classification reposent incontestablement le problème de l’objectivité du discours philosophique sur la science.

  • Titre traduit

    The idea of classification in Duhem's philosophy : classificatory method and objectivity of science


  • Résumé

    One of the merits of Physics, during its history, is to have gradually shown that the complexity of scientific knowledge is not essentially due to the limits of human intelligence nor to the fallibility of the conceptual and technical tools of science. This complexity could simply result from the inherent nature of the universe. It is in this context that Duhem’s thought challenges contemporary epistemology by analysing the classificatory method as it both reveals this complexity and is a vector of scientific dynamism. While the contribution of the notion of classification to scientific thought is not a new question, what is new in the “Duhemian” epistemology lies essentially in the effects induced by the application of classification in physical theory. In what sense can we say that the “Duhemian” idea of classification, as the translation of a representationist methodology, provides a new interpretation of the phenomena of nature within the framework of the physical and chemical sciences, at the same time as it is constructed as an interface between classical and contemporary epistemology? The present study not only examines the nature, the internal mechanisms and the contributions of the classificatory method in terms of objectivity, of theoretical productivity and of predictability but it also formulates propositions that show that the epistemological implications of the notion of classification indisputably reconfigure the problem of the objectivity of philosophical discourse about science.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (439 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [415]-432. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.