Les dynamiques de démocratisation en Afrique noire francophone

par Daouda Dia

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Frédéric Ramel.

Soutenue en 2010

à Lyon 3 .

  • Titre traduit

    Democratization dynamics in Sub-Saharan French speaking countries


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La fin des années 1980 a coïncidé en Afrique avec un bouleversement sans précédent : l’avènement du multipartisme politique. Un tel bouleversement s’explique aussi bien par les dynamiques du dedans que celles du dehors. Par des méthodes différentes, l’Afrique noire francophone a entamé la libéralisation de son espace politique avec des transformations impressionnantes. Si le déclenchement du processus a pu être qualifié d’ « euphorique », sa consolidation a montré ses limites, posant ainsi le problème de la panne du processus démocratique. Mais surtout le paroxysme de la perversion du mouvement est atteint lorsque la démocratie, en rendant possible les alternances, attise les violences ethniques. En effet le principe majoritaire appliqué brutalement et sans transition a débouché dans beaucoup de pays sur une bipolarisation extrêmement conflictuelle. Enfin de façon globale, l’Afrique noire francophone semble réduire la démocratie à l’organisation périodique d’élections de plus en plus contestées. Cette démocratie élective se préoccupe peu de promouvoir et de favoriser l’aspiration à l’égalité et à la satisfaction des besoins essentiels des populations. Il s’agit là de dynamiques ambivalentes dont il conviendra d’en étudier les origines, les manifestations et les implications pour ces jeunes Etats et leurs peuples.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (547 p..)
  • Annexes : Bibliogr. p. 507-537. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.