Approche morphologique de l'urbanisation : Lyon et son agglomération de 1945 à 2005 : données, outils et méthodes

par Nicolas Ferrand

Thèse de doctorat en Géographie et aménagement

Sous la direction de Bernard Gauthiez.

Soutenue en 2010

à Lyon 3 .


  • Résumé

    Le développement de l’agglomération lyonnaise a fait l’objet de nombreuses études, depuis 1945, dans le cadre de travaux universitaires, d’ouvrages spécialisés et de documents d’urbanisme et de planification. Ces productions ne permettent cependant pas de connaitre les processus à l’oeuvre à l’échelle la plus fine, sur l’ensemble du territoire de l’agglomération. Le sujet revêt un caractère exploratoire important. Il repose sur l’identification et la mobilisation d’ungrand nombre d’archives hétérogènes, souvent conservée avec des lacunes, dans plusieurs lieux différents. Les données recueillies sont extrêmement diverses : dossiers administratifs, cartes anciennes, photographies aériennes, statistiques, etc. Un des enjeux de cette recherche est l’intégration de ces données dans un ensemble cohérent, grâce à un Système d’Information Géographique. La constitution de bases de données a permis l’identification de la grande majorité des unités pavillonnaires et collectives réalisées dans la communauté urbaine de Lyon, depuis 1945. Elles offrent la possibilité de connaitre, à l’échelle parcellaire, la dynamique de l’urbanisation dans l’ensemble du Grand Lyon, à partir de nombreux éléments quantitatifs et qualitatifs nouveaux. Cet outil est destiné à être utilisé et développé. Les données et la méthodologie mise en oeuvre sont réutilisables par d’autres acteurs, sans problème de compatibilité. Elles peuvent aboutir à la réalisation d’un observatoire du développement urbain, mis à jour en temps réel.

  • Titre traduit

    Morphological approach to urbanization : Lyon and his agglomeration of 1945 to 2005 : data, tools and methods


  • Résumé

    The development of the Lyon metropolitan area has been the subject of numerous studies since 1945, as part of academic studies, specialized publications and planning documents. These references do not however know the processes at work across the finest scale on the entire territory of the city. The subject has an exploratory dimension. It is based on the identification and mobilization of a large number of heterogeneous archives, often kept with gaps in different locations. The data collected are extremely diverse: administrative records, old maps, aerial photographs, statistics, etc. . . One of the challenges of this research is to integrate these data into a coherent whole, with a Geographical Information System. The creation of databases has allowed the identification of the vast majority of detached housing units and buildings conducted in the urban community of Lyon, since 1945. They offer the possibility to know, at field scale, the dynamics of urbanization throughout the Greater Lyon, from many new qualitative and quantitative elements. This tool is intended to be used and developed. The data and methodology can be reused by others, without compatibility problems. They can lead to the creation of an observatory of urban development, updated in real time.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (523 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 417-438

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.