Un système multi-agents comme outil d'intermédiation pour les communautés de pratiques

par Clauvice Viliane Kenfack Dongmo

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Danielle Boulanger.

Soutenue en 2010

à Lyon 3 .

  • Titre traduit

    ˜A œmulti-agent system as a tool for intermediation for communities of practice


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous proposons la réalisation d’un système d’intermédiation à base d’agents pour favoriser l’émergence des connaissances dans les communautés de pratiques (CoPs). Pour cela nous utilisons comme base le concept de CoPs, d’émergence, d’intermédiation, ainsi que de la technologie des Systèmes multi-agents. L’objectif général du système est de favoriser la coopération entre les membres partageant cette connaissance. Un intérêt est porté aux agents cognitifs, en particulier quand ceux-ci traitent des problématiques de gestion des connaissances. Les systèmes multi-agents possèdent des spécificités intrinsèques, qui nécessitent la mise en place d'une démarche méthodologique originale intégrant tant la facette organisationnelle qu’individuelle et les outils technologiques de l’entreprise (outils utilisés par les membres appartenant à la communauté), pour proposer des méthodes d'ingénierie des connaissances basées sur des modèles conceptuels de coopération entre agents adaptés au contexte. Une approche théorique de la notion de coopération, et de la manière dont celle-ci se déroule au sein d’une communauté de pratiques, que nous différencions d’une communauté virtuelle est abordée. Partant d’une analyse de besoins du futur système à partir de plusieurs études de cas, nous avons déduit les spécificités fonctionnelles et techniques à prendre en compte dans la réalisation du système. Nous avons été amené à explorer la manière dont les agents cognitifs permettraient d'aborder le processus de diffusion, de partage et d’échange de connaissances à travers les dispositifs technologiques utilisés par les membres de la CoPs. Puis par la suite nous avons défini plusieurs phases dans le processus de développement de notre système. Ces phases partent de l’identification à l’analyse pour aboutir à la conceptualisation du système. Le coeur du travail a consisté, après l’identification des besoins, à spécifier dans la phase d’analyse les modèles susceptibles de répondre aux besoins du système à développer. Ainsi cette phase comporte le modèle organisationnel qui regroupe le modèle de connaissances et le modèle de rôle et le modèle SMA qui lui regroupe le modèle agent et le modèle de communication. En définitive nous débouchons sur la représentation d’un modèle générique basé sur une plateforme agent et qui sera caractérisé par l’introduction de plusieurs « agents d’intermédiation » assurant à différents niveaux, tant la collaboration que la coopération entre les membres de la communauté

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (253 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 231-251

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.