Valorisation d'un patrimoine documentaire industriel et évolution vers un système de gestion des connaissances orienté métiers

par Caroline Djambian

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Sylvie Lainé-Cruzel.

Soutenue en 2010

à Lyon 3 .


  • Résumé

    Le patrimoine documentaire des entreprises s’est souvent accumulé sans que ces dernières puissent s’adapter au rythme des évolutions des technologies de l’information. La mémoire collective qui ne cesse d’être produite voit sa masse croître et est devenue éparse et hétérogène. Comme nombre d’entreprises, des problématiques transverses imposent aujourd’hui à la Division Ingénierie Nucléaire (DIN) d’EDF d’être capable de mobiliser ses connaissances de façon opérationnelle. Mais la valorisation de son patrimoine informationnel dépasse largement les aspects techniques pour prendre en compte l’organisation dans sa globalité. Ce sont en effet les métiers cœurs de l’entreprise qui sont le point de départ de notre réflexion. Dans ce contexte d’ingénierie c’est par la documentation que les connaissances techniques transitent et sont exprimées par des concepts propres aux métiers. La terminologie métiers est la clé permettant de valoriser les connaissances et de mieux gérer le patrimoine de la DIN. Elle nous permet d’aller vers une représentation explicite, au sein d’une base de connaissances centrée sur le « sens métier » de l'organisation. Notre approche résolument empirique et qualitative aboutit à une méthode de construction d’une base de connaissances métiers appliquée à un domaine délimité de la Division Ingénierie Nucléaire d’EDF.

  • Titre traduit

    Valuation of an industrial documentary heritage and evolution toward a knowledge management business oriented system


  • Résumé

    Documentary heritage of firms has often accumulated without that they can adapt to the pace of information technologies’ developments. Collective memory ever to be produced sees its mass growing and becomes scattered and heterogeneous. Like many companies, cross-cutting issues today impose the EDF Nuclear Engineering Division (DIN) being able to mobilize its knowledge operationally. But the valuation of its information heritage goes far beyond technical aspects to take into account the organization as a whole. These are indeed the core business of the company which are the starting point of our reflection. In this engineering context the technical knowledge pass through the documentation and is expressed by specific business concepts. The terminology of trades is the key to valorize the knowledge and better manage the patrimony of the DIN. It allows us to go towards an explicit representation, in a knowledge base centered on the "business sense" of the organization. Our approach resolutely empirical and qualitative results in a method of constructing a trades’ knowledge base applied to a delimited area of the EDF Nuclear Engineering Division.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (339 p.-[1] f. dépl.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 251-261. Lexique. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.