L’expérimentation stratégique du business model : proposition d’un cadre conceptuel et méthodologique

par Oussama Ammar

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Franck Tannery.

Soutenue le 30-11-2010

à Lyon 2, dans le cadre de École Doctorale Sciences Economiques et Gestion (SEG), en partenariat avec Conception de l'action en situation (laboratoire) .

Le président du jury était Alain Charles Martinet.

Le jury était composé de Xavier Lecocq, Valerie Chanal, Philippe Very, Pierre Brahy.


  • Résumé

    Face un environnement complexe et hyper-compétitif, les firmes sont amenées à reconsidérer leur modèle de création de valeur. Leur réaction s’insère dans le cadre d’une réinvention voire innovation de leur Business Model (BM). Ceci passe indéniablement par une démarche d’expérimentation stratégique. Définie comme un processus par lequel les firmes explorent de nouvelles sources de revenus et testent de nouveaux concepts d’affaires, l’expérimentation stratégique s’associe à un outil de réinvention du BM qui intervient non seulement dans la création de nouveaux BM mais également dans la transformation de BM existants. Nous posons ainsi la question de savoir : Comment concevoir l’expérimentation stratégique des BM des entreprises ? Dans cette perspective, notre recherche vise à dresser un cadre conceptuel et méthodologique de l’expérimentation stratégique. Il s’agit de proposer aux entreprises une aide à la conception d’une méthodologie d’expérimentation de BM. Pour répondre à cette problématique, nous proposons de définir l’expérimentation stratégique comme une théorie combinée du changement en partant du modèle de Van de Ven et Poole (1995) sur les théories de changement et de développement organisationnel. Ceci permet de traduire les processus centraux de l’expérimentation stratégique et d’en saisir les dimensions clés. Dans le cadre d’une approche qualitative avec étude de cas, nous interrogeons trois profils d’acteurs sur leurs registres de conception et de pratique de l’expérimentation. Ensuite, nous élaborons via une analyse inter-profils un modèle générique d’expérimentation stratégique de BM qui s’articule autour de trois temps de l’expérimentation stratégique ; un temps de virtualisation, un temps d’actualisation et un temps d’itérations de processus de rationalisation et d’apprentissage.

  • Titre traduit

    Strategic experimentation of business model : towards the proposition of a conceptual and methodological framework


  • Résumé

    In a hypercompetitive environment, firms are obliged to reconsider their revenue formula and to innovate consequently the way they create value and make profit. This lies at the heart of every company’s ability to experiment new Business Models (BM) and becomes a key step in the strategic thinking. Defined as a process by which firms explore new ways of doing business, strategic experimentation takes shape of series of trial and error changes pursued along various dimensions of strategy in an effort to identify and establish a viable basis for competing. Our research examines strategic experimentation as an effective tool for BM reinvention. It answers therefore to the main question of: How to conceive BM experimentation? In this way, we define strategic experimentation as a combined theory of change according to the model developed by Van de Ven and Poole (1995) to explain processes of organizational development and change. We aim at dressing a conceptual and methodological framework for strategic experimentation that would helps managers and academics to conceive and master the process of BM experimentation. Using a qualitative research methodology rooted in a case study approach, we achieved semi-structured interviews with three categories of actors implied in the process of BM experimentation. Our results demonstrate that BM experimentation is organized through four major processes which are exploration, formulation, resources allocation and identification which are articulated by a time of virtualization, a time of actualization, and a time of iterations based on learning and rationalization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (583 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 481-510

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.