La disparition de la rencontre de marché dans la tradition économique française : de Boisguilbert à Walras

par Laurent Bruneau

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Pierre Potier.

Le président du jury était Nicolas Chaigneau.

Le jury était composé de Roberto Baranzini, Joël Thomas Ravix, Jérôme Lallement.

Les rapporteurs étaient Roberto Baranzini, Joël Thomas Ravix.


  • Résumé

    La thèse se propose de réexaminer le concept de concurrence dans une sélection de textes classiques de la tradition économique française du 18ème siècle et du 19ème siècle.L’examen des textes fondateurs de Boisguilbert et de Cantillon, montre que le concept de concurrence recouvre deux contenus différents.- D’une part, la concurrence qui s’exerce sur un site de marché, du côté long du marché, et qui prend la forme d’un comportement conflictuel de rabais ou d’enchères monétaires.- D’autre part, la concurrence qui s’exerce ensuite à partir des signaux prix constitués sur le site de marché, et qui prend la forme de décisions quantitatives, de réallocations des marchandises, des capitaux et des hommes. Cette deuxième signification va peu à peu supplanter la première jusqu’à faire disparaître le concept même de rencontre de marché, notamment dans l’œuvre de Turgot (avec le marché général). Cette même tendance apparaît dans l’analyse mathématique d’Isnard, alors même que Canard propose une approche mathématique de la rencontre conflictuelle de marché.Au début du 19ème siècle, influencé par Smith modifiant la définition de la demande, Say confirme la disparition, tandis que Sismondi ne parvient pas à dissocier les processus concurrentiels.Par la suite, les auteurs de l’école française, au premier rang desquels Garnier et Molinari vont alors parachever le processus d’occultation des processus concurrentiels du premier type, malgré la tentative iconoclaste de Walras qui tente, sans succès selon nous, d’en rendre compte avec le tâtonnement. Au final, la recherche montre que l’absence de prise de conscience de la dualité du concept de concurrence, a rendu invisible le changement de direction de l’analyse de la rencontre de marché, vers 1760. Une reconnaissance de cette dualité pourrait donc réorienter efficacement les recherches contemporaines.

  • Titre traduit

    The disappearance of the encounter of market in the French economic tradition : from Boisguilbert to Walras


  • Résumé

    The thesis offers to re-examine the concept of competition in a selection of traditional texts of the French economic tradition of the 18th and 19th century.The examination of the founding texts of Boisguilbert and Cantillon, shows that the concept of competition covers two different contents.- On the one hand, the competition which is exerted on the site of a marketplace, on the long side of the marketplace, and which takes the form of conflictual behavior of outbidding or underbidding price.- On the other hand, the competition which is exerted from indications of price signal on the site of marketplace, and which takes the form of quantitative decisions, of réallocations of the goods, capital and men. This second significance gradually will supplant the first, until it made disappear the concept itself of encounter of market, in particular in the work of Turgot (with the general market). This same tendency appears in the mathematical analysis of Isnard, while at the same time Canard introduces a mathematical approach of the conflictual encounter of market.At the beginning of the 19th century, influenced by Smith amending the definition of the demand, Say confirms this disappearance, while Sismondi does not manage to dissociate the competitive processes. Thereafter, the authors of the French school, first and foremost Garnier and Molinari are then going to complete the blanking process of the competitive behaviour of the first type, in spite of the iconoclastic attempt of Walras which tries, unsuccessfully according to us, to give an account of it, with the concept of tâtonnement (groping).Finally, research shows that the absence of awareness of the duality of the concept of competition, made invisible the change of direction in the analysis of the encounter of market, in about 1760. A recognition of this duality could thus successfully reorientate contemporary research.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (378 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 359-375. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.