Influence de la dimension spatiale et des capacités mnésiques des lecteurs sur les processus de suppression et de réactivation d’informations textuelles

par Céline Renau Op't'Hoog

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Isabelle Tapiero.

Soutenue le 12-07-2010

à Lyon 2 , dans le cadre de Neurosciences sensorielles, comportement et cognition , Lyon , en partenariat avec Laboratoire d'Etude des Mécanismes Cognitifs (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Pierre Rossi.

Le jury était composé de Michèle Kail.

Les rapporteurs étaient Jean-François Rouet.


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est d'étudier un aspect de la compréhension de textes ; la construction de la représentation mentale et le maintien de la cohérence, en fonction des capacités mnésiques du lecteur. Pour comprendre un texte, le lecteur est amené à élaborer une représentation mentale de la situation évoquée par celui-ci (i.e., le modèle de situation). Pour cela, il doit tout au long de la lecture mettre en relation les informations en cours de traitement avec celles préalablement traitées et supprimer des informations devenues non pertinentes afin de maintenir la cohérence de la signification qu'il est en train de construire (Kintsch, 1998 ; Gernsbacher, 1990). Les compétences mnésiques sont donc essentielles dans la mise en place de cette cohérence. Par ailleurs, cette recherche de cohérence devrait se faire à partir de plusieurs dimensions du texte, à savoir la spatialité, la temporalité, la causalité, et l’émotion (Zwaan, Langston & Graesser, 1995). Notre premier objectif a été de mettre en évidence l’existence du processus de suppression des informations spatiales lors de la construction de la représentation mentale. Pour cela, nous avons présenté des textes contenant deux informations spatiales, l’une de ces informations a été développée de façon préférentielle (l’autre devenant non pertinente) et nous avons fait varier la quantité de données textuelles présentées selon les textes. Ce protocole nous a ainsi permis de tester l’inhibition (i.e., mise en retrait), et la suppression de ces informations spatiales. Pour étudier le lien entre les capacités mnésiques et le processus de suppression, nous avons utilisé une épreuve qui teste la capacité de la mémoire de travail des participants (i.e. les blocs de Corsi). Notre deuxième objectif était de tester de façon approfondie la mise en place des processus d’inhibition et de suppression lors de la lecture d’un texte en fonction du type d’information présentée (pertinentes, non pertinentes et incohérentes avec l’histoire du texte).Les résultats obtenus nous ont permis de conclure à l’existence d’un processus d’inhibition qui intervient pour les informations incohérentes d’un texte, et d’un mécanisme de suppression intervenant pour des informations non pertinentes. De plus les informations incohérentes semblent être d’abord inhibées avant d’être définitivement supprimées de la représentation mentale du texte. Ces deux processus sont indispensables à la construction d’un modèle de situation cohérent d’un texte.

  • Titre traduit

    Distinction between two processes : inhibition and Suppression as function of irrelevant spatial information and inappropriate spatial information


  • Résumé

    The objective of this research is to study an aspect of comprehension text; the construction of the mental representation and the preservation of coherence, according to working memory capacities of the reader. To understand a text, the reader is brought to elaborate a mental representation of the situation evoked by this one (i.e., the model of situation). To this aim, the reader should put in relation the information in the course of treatment with those handled earlier and delete information became irrelevant to maintain the coherence of the meaning (Kintsch, 1998; Gernsbacher, 1990). Memorial skills are thus essential in the implementation of this coherence. Besides, this research of coherence should be made from several dimensions of the text, namely the spatiality, the temporality, the causality, and the emotion (Zwaan, Langston and Graesser, on 1995).Our first objective was to highlight the existence of the mechanism of suppression of the spatial information during the construction of the mental representation. For that purpose, we presented texts containing two spatial informations, one of this information was developed in a preferential way (the other one becoming irrelevant) and we made vary the quantity of textual data presented according to texts. This protocol allowed us to test the inhibition, and the suppression of this spatial information. To study the link between working memory capacities and the process of suppression, we used a test that evaluates the capacity of the working memory of the participants (i.e. Corsi’s blocks).Our second objective was to test in a more complete way the implementation of inhibition and suppression processes during reading of a text according to the type of presented information (relevant, irrelevant and incoherent with the story of the text).Obtained results allowed us to confirm the existence of a process of inhibition which intervenes for the incoherent information of a text, and a mechanism of suppression occurring for the irrelevant information. The inconsistent information seems to be inhibited at first, before definitively eliminated by the mental representation of the text. These two processes are necessary to the construction of a coherent model of situation of a text.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.