Sociologie de la gaytrification : identités homosexuelles et processus de gentrification à Paris et Montréal

par Colin Giraud

Thèse de doctorat en Sociologie et anthropologie

Sous la direction de Jean-Yves Authier.

Soutenue le 29-10-2010

à Lyon 2 , dans le cadre de Sciences sociales , en partenariat avec Groupe de Recherche sur la Socialisation (laboratoire) .

Le président du jury était Thierry Blöss.

Le jury était composé de Damaris Rose, Yves Grafmeyer, Wilfried Rault, Catherine Bidou-Zachariasen.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur le rôle des populations homosexuelles masculines dans les processus de gentrification. Elle se propose de construire une sociologie des processus de gaytrification, c’est-à-dire des cas des gentrification impliquant significativement les gays, et s’inscrit au croisement de la sociologie urbaine et d’une sociologie des homosexualités. Le cadre d’enquête retenu est constitué par le quartier du Marais à Paris et le quartier du Village à Montréal, ces deux quartiers offrant des exemples de gaytrification depuis la fin des années 1970. Une première partie permet de montrer l’intérêt d’un tel objet et de construire un programme de recherche novateur qui mobilise des matériaux empiriques variés (statistiques, entretiens, archives, observations ethnographiques). La seconde partie montre comment différentes formes d’investissement de la part des gays ont favorisé, accentué ou accompagné la gentrification depuis la fin des années 1970 : émergence d’un secteur commercial gay, valorisation symbolique de certains lieux par la presse gay et investissement résidentiel du quartier par les ménages gays. Une troisième partie s’interroge précisément sur le cas des gays venus habiter le Marais et le Village. L’analyse de leurs trajectoires socio-résidentielles montre comment ils ont profondément renouvelé le paysage sociologique local et permet de comprendre le sens que le quartier prend dans leur trajectoire. On peut alors décrire des modes de vie et des pratiques du quartier qui contribuent à sa gentrification d’une manière néanmoins propre aux gays. Une quatrième et dernière partie renverse la perspective : si les gays ont profondément transformé le Village et le Marais, ces deux quartiers contribuent aussi à transformer ce que sont les individus. On examine alors l’hypothèse d’une socialisation gay par le quartier en montrant que l’espace urbain et le quartier constituent des instances de socialisation aux effets variés et plus ou moins puissants et durables à l’échelle des trajectoires individuelles.

  • Titre traduit

    Sociologie of gaytrification : homosexuality and gentrification in Paris and Montreal


  • Résumé

    This research is focused on the role of gay men towards gentrification. The word “gaytrification” refers to process of gentrification that involves, by different ways, gay men. In french sociology, the role of this “gay factor” has been much neglected and very rarely studied. This research deals with urban sociology but also with sociology of homosexuality. Considering different empirical datas based on statistics, interviews, archives and observations, we can understand the way that gay men improved the value of urban space and the quality of local lifestyles in two different contexts: le Marais (Paris) and le Village (Montreal). These questions are explored since the end of the 60’s. The first part of our dissertation is focused on theoretical issues and methodology about gaytrification: how can we analyze this specific form of “urban renaissance”? The second step of this research articulates different forms of gay involvement towards gentrification of le Marais and le Village since 70’s: gay business and pink economy, lifestyles and symbolic presence of gay men in the neighborhood, housing market and residential issues. The third part analyzes daily life of gay men that lives, or have lived, in these neighborhoods. We show how they gentrify urban space by different ways: social and life trajectories, social and local relations, habits and lifestyles. The last part of the research introduces the reverse of previous results. A new question appears because gaytrification deals not only about how people transform urban spaces but also about how urban space can transform people and identities. In fact, interviews with gay men show how le Marais and le Village can socialize them in a special way.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.