L’évaluation par les travailleurs sociaux de la nécessité d’accueil en CHRS (Centre d’hébergement et de réinsertion sociale)

par Thierry Michalot

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Charles Gardou.

Soutenue le 08-12-2010

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Education et politiques (laboratoire) .

Le président du jury était Maryse Bresson.

Le jury était composé de Christine Mias, Cantal Eymard, Nikos Kalampalikis, Arnaud Simeone.


  • Résumé

    L’objet de cette recherche est de décrire de manière détaillée la façon dont les travailleurs sociaux élaborent leur jugement de la nécessité d’aider. Le travail s’intéresse plus particulièrement aux admissions en Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS). En effet, face à une demande croissante d’hébergement, les travailleurs sociaux de ce secteur se voient dans l’obligation de faire un choix entre plusieurs candidats. Or, les critères définis par le droit sont loin d’être suffisants pour construire un ordre de priorité. Les trois premières parties présentent le cadre théorique et permettent de formuler les hypothèses directrices. Les trois autres parties sont consacrées à la présentation des résultats de trois enquêtes empiriques menées auprès de travailleurs sociaux qui exercent en CHRS et d’étudiants en travail social. La recherche met en lumière les critères d’admission utilisés par les travailleurs sociaux pour élaborer leur évaluation de la nécessité d’accueillir une personne en CHRS d’insertion. Elle hiérarchise ces critères et montre que certains d’entre eux définis par la loi ont moins d’importance que des informations intra subjectives. Elle vérifie si la formation professionnelle participe ou freine à ce phénomène. Cette thèse permet de comprendre comment les travailleurs sociaux participent inconsciemment à la mise en place de dispositifs qui aident en priorité les personnes les moins en difficulté de la catégorie ciblée.

  • Titre traduit

    The assessment by social workers of the need to provide housing in Centres for Emergency Housing and Social Reintegration (Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale [CHRS])


  • Résumé

    The purpose of this research is to provide a detailed description of how social workers reach a decision with regard to the need to provide help. The work is of particular interest for admissions in Centres for Emergency Housing and Social Reintegration. In fact, faced with an increasing demand for housing, social workers in this field are forced to choose from among several candidates. However, the criteria defined by law are far from being sufficient to determine an order of priority. The first three parts discuss the theoretical framework and enable the main hypotheses to be set out. The other three parts are devoted to the presentation of the results of three empirical inquiries conducted with social workers in Centres for Emergency Housing and Social Reintegration, and with students in social work. The research explains the admission criteria used by social workers to determine the need to provide housing for a person in a reintegration centre. It prioritises these criteria and shows that some of them, defined by law, are less important than intra-subjective information. The research determines whether professional training plays a role in or acts as a curb on this phenomenon. This thesis provides an understanding of how social workers unconsciously participate in the development of systems which give priority to helping those persons in the target population who are least in need of help.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.