Le développement du langage musical d’Olivier Messiaen : traditions, emprunts, expériences

par Christopher Murray

Thèse de doctorat en Lettres et arts

Sous la direction de Anne Penesco.

Le président du jury était Christian Corre.

Le jury était composé de Pierre Albert Castanet, Yves Balmer.

Les rapporteurs étaient Pierre Albert Castanet.


  • Résumé

    Les recherches entreprises sur Olivier Messiaen présentent encore de nombreuses lacunes bien que cet artiste figure parmi les compositeurs les plus connus et les plus influents du XXe siècle. Puisant à des sources primaires négligées dans les Archives nationales, la Médiathèque du CNSMDP, la fondation Sacher et des collections privées, cette thèse se penche sur trois aspects mal connus de cette figure phare de la modernité : la formation musicale de Messiaen au Conservatoire national de Paris pendant les années 1920 et les liens de sa musique avec les traditions pédagogiques de cet établissement, le développement de sa technique d’emprunt, de transformation et de juxtaposition des musiques préexistantes dans son œuvre pendant les années 1930 et 1940 et, enfin, ses expériences dans les domaines de la musique microtonale et de la musique concrète. Ce travail met en évidence plusieurs œuvres oubliées du compositeur et reconsidère notre compréhension de sa manière de composer.

  • Titre traduit

    The development of Olivier Messiaen's musical language : traditions, borrowings, experiments


  • Résumé

    Despite his place of privilege among the best-known and most influential composers of the twentieth century, the state of current research on Olivier Messiaen leaves much room for development. This study focuses on three understudied aspects of this major modern figure drawing from neglected primary sources in the French National Archives, the Mediathèque of the Paris Conservatory, the Sacher Stiftung, and private collections, notably 1º Messiaen’s eductation at the Paris Conservatory during the 1920s and the relationship of his music to the institutions pedagogical traditions, 2º the development of Messiaen’s technique of borrowing, transforming and juxtaposing pre-existing music in his compositions during the 1930s and 1940s, and finally, 3º Messiaen’s experimentation in the domains of microtonal music and musique concrète. The current study brings to light many of the composer’s forgotten or lesser-known works and reconsiders our understanding of how he composed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (687 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 576-602. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.