Approche psychodynamique et cognitive des expériences exceptionnelles

par Thomas Rabeyron

Thèse de doctorat en Psychologie. Psychopathologie et psychologie clinique

Sous la direction de Bernard Chouvier et de Caroline Watt.

Soutenue le 02-12-2010

à Lyon 2 en cotutelle avec l'University of Edinburgh , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Centre de Recherches en Psychopathologie et Psychologie Clinique (laboratoire) et de Laboratoire AMPERE (Ecully, Rhône) (laboratoire) .


  • Résumé

    Ce travail de thèse, effectué en co-direction avec l’Université d’Edimbourg, propose un abord psychodynamique et cognitif des expériences exceptionnelles ou vécues comme « paranormales ». Son objectif principal est de comprendre les conditions d’émergence de cette clinique des marges et de déterminer les processus psychiques qui la sous-tendent. Après avoir proposé une revue historique et épistémologique des travaux portant sur ces expériences, analysant en particulier les écrits de Freud et Ferenczi, nous avons déterminé leurs caractéristiques principales en nous appuyant sur une revue de littérature provenant de la psychologie psychanalytique et de la psychologie cognitive. Puis, par le biais d’une recherche quantitative menée à l’Université d’Edimbourg comprenant un questionnaire et une tâche expérimentale utilisés lors de deux études successives concernant 162 sujets, nous avons mis en évidence la prégnance des traumas, d’une perméabilité psychique exacerbée et d’évènements de vie négatifs chez les personnes qui rapportent des expériences exceptionnelles. Nous avons alors proposé cinq hypothèses théorico-cliniques, en nous appuyant sur l’étude de 55 cas cliniques recueillis principalement au sein d’un service de consultation dédié aux personnes rapportant des expériences exceptionnelles et mis en place pour cette thèse. Les analyses développées dans ce travail proposent un « modèle intégratif clinique des expériences exceptionnelles ». Celui-ci met tout d’abord en évidence le fait que ces vécus inhabituels pourraient être considérés comme une forme de réaction spécifique à des évènements de vie négatifs sous la forme d’une « solution paranormale » se produisant, dans de nombreux cas, à la suite d’une « expérience paranormale inaugurale ». Cette solution, qui trouverait notamment ses sources dans certaines relations précoces et divers traumas de l’enfance, mènerait à une perméabilité psychique exacerbée. Cette perméabilité favoriserait l’émergence d’expériences exceptionnelles à l’âge adulte sous forme de différentes transmissions psychiques inconscientes.Ces expériences correspondraient également à l’effraction du cadre contenant du champ hallucinatoire, cet aspect étant modulé selon différents états modifiés de conscience et plus précisément des processus hypnoïdes. Elle seraient enfin à considérer comme la résurgence d’une « communication primaire », impliquant des caractéristiques de la symbolisation primaire et interrogeant plus généralement leurs aspects potentiellement symboligènes ainsi que la nature des interactions qu’elles impliquent.

  • Titre traduit

    Psychodynamic and cognitive approach of exceptional experiences


  • Résumé

    This dissertation, conducted in co-direction with Edinburgh University, proposes a psychodynamic and cognitive approach towards exceptional experiences or subjective “paranormal” experiences. The main objective is to understand the conditions of emergence of these original clinical experiences, and to determine the psychological processes that underlie them. After a historical and epistemological review of work on these experiences, analysing in particular the writings of Freud and Ferenczi, we determine the main characteristics by relying on a literature review from psychoanalytical psychology and cognitive psychology. Then, due to quantitative research carried out at Edinburgh University, including a questionnaire and an experimental task used during two successive studies (n=162), we show the importance of traumas, psychological permeability and negative life events in people who report exceptional experiences. We then propose five theoretical and clinical hypotheses, from 55 clinical cases obtained mainly through a counselling service dedicated to people reporting exceptional experiences, which was set up for this PhD. The analyses developed in this work propose an “integrative and clinical model of exceptional experiences”. This model first sheds light on the fact that these unusual experiences could be considered as a specific form of reaction to negative life events, as a “paranormal solution” that occurs, in a number of cases, after an “inaugural paranormal experience”. This solution, which finds its roots in certain early relationships and different traumas from childhood, could lead to a strong psychological permeability. This permeability would favour the emergence of exceptional experiences during adulthood in different forms of unconscious psychological transmissions. These experiences could also correspond to the “breaking” of the containing hallucinatory field, with the influence of different altered states of consciousness, and more precisely hypnotic states. Finally, these experiences could be considered as the resurgence of a “primary communication” that would implicate characteristics of primary symbolisation and would question more generally their potentially positive aspect and the nature of the interactions they imply.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (628 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 424-457. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.