L’exercice de la pauvreté : les franciscains d’Avignon, l’incertitude économique et la circulation des richesses à la fin du Moyen Âge

par Clément Lenoble

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacques Chiffoleau.

Le président du jury était Nicole Bériou.

Le jury était composé de Giacomo Todeschini, Mathieu Arnoux, Laurent Feller, Jean-Louis Gaulin.


  • Résumé

    Comment analyser et tenter de comprendre le fonctionnement et les transformations des économies conventuelles franciscaines généralement constatées à la fin du Moyen Âge dans les testaments conservés par les couvents et les notaires ? Interprétées comme un abandon de l’idéal de pauvreté et comme une trahison du projet originel de François d’Assise, justifiant la contestation et la dissidence des Spirituels puis la réforme de l’Observance, ces mutations de la vie franciscaine sont très vivement mises en lumière par les comptes quotidiens exceptionnels du couvent d’Avignon, les seuls de cet ordre religieux à avoir été non seulement conservés mais probablement aussi produits à partir de 1359. Malgré leurs lacunes, ils autorisent une reconstitution précise et minutieuse du mode de vie des frères, des mécanismes de leur économie, de la nature de leurs échanges avec la société urbaine ainsi que de leurs méhodes de gestion et d’administration pendant 120 ans. Ils permettent de lire l’économie conventuelle et les pratiques à la lumière de la conjoncture, brutalement inversée après le départ des papes, mais aussi à l’aune des normes et des principes élaborés par les théologiens de l’ordre et par les juristes de la fin du Moyen Âge. Ils montrent les efforts des Mineurs pour se soumettre aux aléas du marché local et la virtuosité technique avec laquelle ils s’y emploient. Ils révèlent les liens entre l’activité pastorale franciscaine, les pratiques dévotionnelles des fidèles et l’économie du couvent. Ils permettent de mieux saisir la nature des rapports entre la ville et les Mendiants et de proposer quelques éléments d’explication à leurs transformations, en lien avec les mutations des sociétés urbaines et des rapports à l’au-delà à la fin du Moyen Âge.

  • Titre traduit

    The practice of poverty : the Franciscans of Avignon, the economic uncertainty and the circulation of wealth in the late Middle Ages


  • Résumé

    How analyse and understand the way the Franciscans ruled their houses in the late Middle Ages ? The transformations of conventual economics have been observed in notarial documentation and considered as the abandon of the original ideal of poverty, a betrayal of Francis of Assisi’s original project, that would justify the Spiritual’s protest movement and the Observant reform. These mutations are brought to light by the daily ledgers of the convent of Avignon produced and conserved from 1359 to 1480. It is possible to reconstruct the Friars’ way of life, their economics, the exchanges with the city and their specific methods of managing the convent. It is possible to analyse the conventual economic in the light of the economic crisis, the franciscan rules and norms elaborated by the theologians and jurists. The ledgers show the Friars’ efforts and methods to submit themselves to the local market. It reveals the links between pastoral activities, the faithful’s piety and the conventual economics.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.