La poésie et la « révolution de l’existence quotidienne »

par Pascal Billon-Grand

Thèse de doctorat en Lettres et arts

Sous la direction de Dominique Carlat.

Soutenue le 22-09-2010

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique et arts (Lyon) , en partenariat avec Passages XX-XXI (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Marie Gleize.

Le jury était composé de Laurent Jenny, Martin Rueff, Bruno Gelas.


  • Résumé

    Du premier cercle romantique allemand, à la fin du XVIIIème siècle, jusqu’à l’Internationale Situationniste, dans les années 1960, en passant notamment par les groupes futuristes, dadaïstes et surréalistes, la poésie s’est identifiée au projet d’une révolution globale et permanente de l’existence quotidienne. Pendant près de deux siècles, tous ces poètes ont tenté de concilier les mots d’ordre marxiste et rimbaldien « transformer le monde » et « changer la vie ». Ce faisant, ils redéfinirent les formes et les pratiques de la poésie de même que les termes et les enjeux du programme socialiste révolutionnaire du XIXème siècle, définissant ainsi ce que nous appelons un « socialisme du XXème siècle ». Au-delà du domaine classique de l’écriture littéraire, la poésie doit désormais se réaliser en états superbes, en gestes et en comportements inédits, transposant dans le réel et dans les actes tout le potentiel de créativité jusque-là contenu dans le domaine des lettres et de la fiction. Ses principales caractéristiques (autonomie, culture des désirs, créativité et capacité à redynamiser et à repassionner le réel en excédant sans cesse les données sensibles et intellectuelles présentes) définissent un nouvel exercice de la vie, à la fois individuel et social, tandis que sa perception de l’univers, en tant que système dynamique, permet d’envisager un nouveau modèle politique fondé sur les mêmes principes d’autonomie, de créativité et de dynamisme social.Ce présent travail tente de cerner et d’analyser les enjeux et les pratiques liés à un tel projet, jusque dans ses prolongements les plus récents. Nous avons exploité l’histoire des idées en vue d’un seul véritable objectif : appréhender au plus près les enjeux de pratiques à la fois diverses et convergentes, mettre en évidence les apports, la pertinence et les éventuelles limites de leur démarche pour les réinscrire dans ce que nous appelons une « théorie des pratiques » et produire ainsi, au-delà de ces réalisations du passé, les fondements d’une nouvelle théorie pratique.

  • Titre traduit

    The poetry and the "revolution of the everyday life"


  • Résumé

    From the first german romantism, at the end of the XVIIIth century, to the International Situationnist, in the 1960’s, through the futurist, the dadaïst and the surrealist avant-gardes, poetry became one with the project of a global and permanent revolution of the everyday life. During almost two centuries, all these poets have tried to reconcile the marxist and the rimbaldian key-words « transform the world » and « change the life ». In doing so, they redetermined the forms and the practices of the poetry, as well as the terms and the stakes of the revolutionnary socialist program, determining what we call a « Twentieth century socialism ». Beyond the classical range of the litterary writing, poetry has now to be realized into new acts and behaviours, transposing all the potential of creativity contained in the letters and the fictions until now. Its main characteristics (autonomy, developement of the desires, creativity and ability to redynamize and to impassion reality) define a new way of life and its perception of the universe as a dynamic system defines a new political model based on the same principles of self-government, creativity and social dynamism.All along this work, we have tried to define and to analyze the stakes and the practices linked to such a project, up to now. We have processed the history of ideas with one purpose : to define the stakes of varied and convergent practices, their contributions and their limitations, in order to incorporate them into what we called a « theory of practices » and to create the basis of a new practical theory for the present times.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.