Les processus individuels et organisationnels de construction de la santé au travail : prévention de la santé mentale au travail et analyse de dispositifs organisationnels

par Sabrina Rouat

Thèse de doctorat en Psychologie. Psychologie sociale

Sous la direction de Annik Houel.

Soutenue le 14-01-2010

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Groupe de recherche en psychologie sociale (laboratoire) .

Le président du jury était Alain Lancry.

Le jury était composé de Yves Clot, Michel Vezina, Philippe Sarnin.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif d’apporter des résultats pour la connaissance relative au processus d’intervention dans l’organisation en matière de prévention de la santé psychique au travail. Après avoir mis en lien les processus de construction de la santé au travail et pris connaissance des facteurs qui soutiennent la réussite des interventions de prévention primaire, l’analyse permet de questionner la correspondance possible entre ces deux champs de recherche. L’analyse de sept cas d’intervention apporte des éléments pour saisir les conditions qui favorisent la décision de changement de l’organisation. Le processus d’intervention est conçu comme un moyen de produire une dynamique de maturation organisationnelle sur la question de la santé psychique au travail et susceptible d’améliorer la coopération entre acteurs. Enfin, en interrogeant l’interaction entre l’individu et l’organisation, cette thèse analyse les logiques de recours à des formes d’aides pour des salariés en difficulté. Ce détour permet d’interroger les causes du non-recours à des dispositifs organisationnels de prévention et à identifier à quelles conditions ils peuvent être efficaces et utilisés.

  • Titre traduit

    The individual and organizational processes in the construction of health in the workplace : prevention of mental health at work and analysis of organizational arrangements


  • Résumé

    We aim to contribute to the study of intervention process in the organization for mental health prevention in the workplace. We begin by linking the different health-building processes in the workplace. We then take into account the factors that support the success of primary prevention interventions. Our analysis then allows for exploration of possible relationship between these two research fields. Our examination of seven cases studies of prevention interventions brings elements of understanding to the conditions that best favour the decision to change an organization. The intervention process is designed as a way to produce a dynamic organizational maturation on the issue of mental health in the workplace, which is likely to improve cooperation between actors. Finally, by questioning interactions between the individual and the organization, this dissertation analyzes the logic behind the non-take-up strategies used by troubled employees. It allows us to examine why arrangements within an organization are not used and to identify under what conditions they can be efficient and well used.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.