Usage et mésusage dans la prescription des antidépresseurs : l’apport des bases de données

par Dominique Milea (Deprez)

Thèse de doctorat en Épidémiologie

Sous la direction de Jean-Paul Auray.

Soutenue le 21-12-2010

à Lyon 1 , dans le cadre de École Doctorale Interdisciplinaire Sciences-Santé. (Villeurbanne) , en partenariat avec Équipe Santé Individu Société (EA 4129) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Michel Lamure.

Le jury était composé de Mondher Toumi.

Les rapporteurs étaient Roland Sambuc, Nicholas D. Moore.


  • Résumé

    Au vu de la croissance considérable de la consommation des antidépresseurs au cours des dernières décennies et de la part non négligeable de patients qui restent non traités ou mal traités, la question du bon usage ou du mésusage de ces médicaments s’impose. Les trois études présentées dans ce rapport se sont intéressées à décrire l’augmentation de la consommation des antidépresseurs et à en comprendre les mécanismes sous-jacents. L’analyse des données de vente indique que la croissance des antidépresseurs diffère entre les pays étudiés, mais qu’elle suit un schéma classique d’augmentation suivie d’une stabilisation à un certain seuil, et que les politiques de limitation des dépenses de santé ont un impact, différent selon la maturité du marché. Les travaux sur données de remboursement montrent que si l‘on peut parler de mésusage dans l’utilisation des antidépresseurs, il semble lié non pas à une prescription hors indication mais plutôt inappropriée : traitement sans diagnostic précis, prescription unique suggérant un traitement injustifié, traitement trop court en regard des recommandations internationales qui préconisent au moins 6 mois pour éviter rechutes et récidives. Les travaux que nous avons menés montrent que les bases de données peuvent constituer un outil fiable d’évaluation de la consommation (données de vente) ou d’utilisation des antidépresseurs (bases de remboursement) : utilisation simple et rapide de données de vente afin d’avoir un panorama des pratiques et utilisation plus complexe des bases de remboursement afin de mieux comprendre les pratiques. Utilisés en pratique courante, des tableaux de bord de suivi de consommation pourraient alerter les pouvoirs publics sur les dérives des consommations et permettre de mettre en place des analyses plus poussées afin de caractériser les pratiques et mieux comprendre les vecteurs de la consommation.

  • Titre traduit

    Use and misuse in prescription of antidepressants : what databases can bring


  • Résumé

    Considering the large increase in antidepressant use observed in the last decades, the question of good or poor usage of antidepressants is of importance. The three studies presented in this report consisted into a descriptive analysis of the increase in the use of antidepressants in different countries, and thereafter analyse the underlying mechanisms. Our analysis of sales database indicates that the increase in antidepressants volume differ from country to country, but follows a classical scheme with rapid increase until stabilisation to a certain threshold and that national policies to ensure expenditure limitations has a different impact on the volume depending on the maturity of the market. The analyses performed afterwards on US claims databases, and show that if improper use of antidepressants is a reality, it does not seem to correspond to a massive off-label use but rather to an incorrect use of antidepressants: treatment without precise diagnosis, isolated prescription which suggest undue treatment, treatment for too short periods of time with regards to international guidelines which recommend at least 6 month to avoid relapse or recurrence of the disease. The analyses we have conducted on databases can serve as a basis for the development of a reliable tool to evaluate drug consumption (sales databases) or drug use (claims databases) : simple and rapid use of sales databases to get a mapping of consumption in their environment, and more complex and time consuming use of claims database to gain an understanding of practice. Used in routine, the sales monitoring tools could play a role to alert public health services on abnormal evolution of drug consumption and allow the initiation of more refined analyses either on large claims databases or through prospective cohort of patients in order to characterise the practice and gain an understanding on the drivers of drug use.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.