Biographie d'une vision du monde : les relations entre science, philosophie et politique dans la conception marxiste de J.B.S. Haldane

par Simon Gouz

Thèse de doctorat en Histoire, philosophie et épistémologie des sciences, des techniques et des technologies

Sous la direction de Olivier Perru.

Le président du jury était Stéphane Tirard.

Le jury était composé de Patrick Petitjean.

Les rapporteurs étaient Emmanuel Barot, Jean Gayon.


  • Résumé

    Biologiste reconnu, notamment, pour sa contribution à la fondation de la génétique des populations, J.B.S. Haldane (1892-1964) est également membre du Parti Communiste de Grande-Bretagne entre 1942 et 1950 et, à partir de 1937, il défend avec force l'opinion que le marxisme est utile au travail scientifique. Notre étude porte sur les idées marxistes de Haldane et sur la manière dont elles sont historiquement produites. Elle examine d'abord son parcours intellectuel et propose de comprendre son adoption du marxisme dans le cadre d'une dynamique de recherche d'unité entre des conceptions des sciences, de la philosophie et de la politique. L'étude porte ensuite sur la manière dont fonctionne ce qui est caractérisé comme une vision marxiste du monde, c'est-à-dire un mode de production et de circulation de concepts. En particulier, l'assertion que fait Haldane d'un usage du marxisme dans son travail scientifique est confrontée à certains de ses travaux en génétique des populations, ainsi qu'aux idées qu'il émet concernant l'eugénisme. Cette confrontation permet de confirmer et de généraliser, contre Sarkar (1992) et Shapiro (1993), le résultat proposé par Hammond (2004) d'une effectivité du marxisme de Haldane dans ses sciences, et de préciser la manière dont elle se réalise. Finalement, nous proposons une compréhension du marxisme de Haldane comme un cas particulier de processus historiques plus généraux. Nous examinons l'histoire des idées marxistes sur les sciences et le phénomène d'engagement politique de scientifiques britanniques à cette époque, et interrogeons par là les racines politiques et sociales du marxisme de Haldane.

  • Titre traduit

    Biography of a worldview : the relations between science, philosophy and politics in J.B.S. Haldane's Marxist thinking


  • Résumé

    A prominent biologist, remembered as a prominent contributor to the theoretical foundations of population genetics, JBS Haldane (1892-1964) was also a member of the Communist Party of Great Britain from 1942 to 1950. From 1937 on, he vigorously advocated the idea that Marxism was useful to scientific work.Our study focuses on Haldane's Marxist ideas and discusses the ways in which they were historically produced. We first consider the development of Haldane's intellectual positions and interpret his adoption of Marxism in the context of a dynamic search for unity between conceptions of science, philosophy and politics. Our study then focuses on the working of his Marxist thinking, which we characterize as a worldview, that is to say a mode of production and circulation of ideas. In particular, we examine the claim that Haldane made use of Marxism in his science using as evidence some of his work in population genetics and eugenics. This leads us to strengthen and generalize the case made by Hammond (2004) against Sarkar (1992) and Shapiro (1993) in favour of the impact of Haldane's Marxism on his science, and to a clarification concerning how this took place. Finally, we propose the interpretation of Haldane's Marxism as a special case of more general historical processes. We investigate the history of Marxist ideas of science and that of British scientists' political commitment at the time, and thus question the social and political roots of Haldane's Marxism.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.