Mise en place d’outils d’aide au traitement des demandes de dosage de pesticides dans les milieux biologiques

par Sylvain Dulaurent

Thèse de doctorat en Biologie - Santé. Pharmacie

Sous la direction de Gérard Lachatre.

Soutenue en 2010

à Limoges .


  • Résumé

    Les pesticides sont des composés utilisés afin d’éliminer une nuisance (insectes, végétaux, champignons, …). Si leur toxicité vis à vis de nuisances est bien entendu le but de leur utilisation, leur toxicité pour l’Homme (ou l’animal) est également avérée. Le rôle du toxicologue est notamment d’essayer de mieux comprendre cette toxicité, pour la prévenir ou la traiter. Malheureusement, au moins deux domaines sont encore insuffisamment documentés. Il s’agit d’une part des informations relatives aux biomarqueurs de dose qui demeurent très partielles et très dispersées et d’autre part des lacunes quant aux performances des méthodes analytiques permettant un dépistage large de ces biomarqueurs. Cette thèse a pour objectif de répondre en partie à ces deux écueils : en réalisant une recherche bibliographique permettant de faciliter l’interprétation de concentrations de pesticides et/ou de leurs métabolites dans les prélèvements biologiques d’individus victimes d’intoxications aiguës, d’individus exposés professionnellement et d’individus issus de la population générale (appelée aussi population supposée non exposée aux pesticides ou exposition environnementale), en développant différentes méthodes d’analyse permettant, soit la mise en évidence d’une intoxication aiguë (méthode de screening), soit la quantification de pesticides et/ou de métabolites dans différentes matrices, en essayant d’établir des relations « concentration-symptomatologie clinique », sur la base de cas d’intoxication aiguë rapportés de la littérature mais également de l’expérience acquise à partir de cas auxquels nous avons été confrontés. Ce travail, demeure bien entendu très partiel dans le domaine très vaste de la toxicologie des pesticides. Sa prétention était de proposer au toxicologue des outils analytiques de recherche et de dosage, et de préciser quelques guidelines


  • Résumé

    Pesticides are compounds used to eliminate undesirable organisms (insects, plants, mushrooms …). Even if the reason for using them is their toxicity towards these organisms, it is also known that they are toxic for humans (or animals). The role of the toxicologist is to try to have a better understanding of this Human toxicity, in order to prevent or treat it. However, at least two points are still not documented enough: on the one hand information related to dose biomarkers which is still poor and scattered and on the other hand the deficiencies related to the performance of the analytical methods which allow a wide screening of these biomarkers. The aim of this thesis is to provide a partial response to these two pitfalls by : doing a literature research to make it easier to interpret the concentrations of pesticides and/or their metabolites in biological samples of victims of acute intoxications and of people with occupational or environmental exposure, developing various analytical methods allowing either the identification of an acute intoxication (screening method), or the quantification of pesticides and/or their metabolites in various matrices, trying to establish some “concentration-clinical symptomatology” relations with acute intoxication data as described in literature and also from our own experience of cases we have worked on. Obviously, this work remains very partial in the vast pesticide toxicology field. Its aim was to propose qualitative and quantitative analytical tools to the toxicologist, and to specify some guidelines.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (272 p)
  • Annexes : 244 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Santé). Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : P2010330B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.