Cellules fibrogéniques impliquées dans la réparation tissulaire (comparaison foie / système nerveux central) : rôles des MMPs

par Vincent Sarrazy

Thèse de doctorat en Biologie - Santé. Pharmacie

Sous la direction de Alexis Desmoulière.

Soutenue en 2010

à Limoges .

  • Titre traduit

    Fibrogenic cells involved in tissue repair (comparison between liver and central nervous system) : roles of MMPs


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le développement d’une fibrose est caractérisé par une accumulation de matrice extracellulaire (MEC). Dans la plupart des organes, les cellules fibrogéniques impliquées dans ce dépôt de MEC sont les fibroblastes et les myofibroblastes alors que, dans le système nerveux central (SNC), ce sont les astrocytes. Au cours de ce travail, nous avons réalisé une comparaison entre les cellules fibrogéniques impliquées dans la fibrose hépatique et celles impliquées dans la « fibrose » du SNC appelée cicatrice gliale. Dans la fibrose hépatique, en utilisant un modèle élégant de culture de tranches de foie, nous avons confirmé que les cellules fibrogéniques impliquées dérivent des cellules étoilées du foie et / ou des fibroblastes portaux. Parallèlement, nous avons réalisé une étude protéomique pour caractériser la réaction stromale des cholangiocarcinomes qui implique principalement les fibroblastes portaux. Afin de pouvoir comparer les phénomènes de fibroses hépatiques et la formation de la cicatrice gliale, nous avons développé des cultures d’astrocytes à partir de cortex de rats nouveau-nés que nous avons traités avec du LPS pour mimer l’activation observée in vivo. Nous avons étudié les interactions entre la voie pro-apoptique Fas et le système des MMPs. De plus, nous avons séparé différentes populations astrocytaires grâce à une technique originale de fractionnement par couplage flux/force. Parallèlement, nous avons développé un modèle in vivo de lésion corticale chez le rat pour corréler nos observations in vitro et in vivo, et pour étudier également l’effet de différents facteurs neuroprotecteurs. En fin, nous avons étudié les interactions entres les voies Fas et TLR4 ainsi que le système des MMPs dans les glioblastomes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (205 p)
  • Annexes : 200 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Santé). Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : P2010330A
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.