Spécificité de la dépression dans les démences

par Annie Prado Jean

Thèse de doctorat en Biologie. Médecine. Santé

Sous la direction de Jean-Pierre Clément et de Philippe Nubukpo.

Soutenue en 2010

à Limoges .


  • Résumé

    L’objectif de cette Thèse était d’améliorer la connaissance de la caractérisation de la dépression chez les sujets déments en institution. Il a été réalisé dans un premier temps une évaluation des spécificités cliniques de la dépression chez des sujets déments vivant en EHPAD de la région Limousin (étude DNPI-D) puis dans un deuxième temps, de construire et de valider un instrument d’utilisation rapide et pratique pour les soignants travaillant dans ces institution afin de repérer les patients âgés atteints de dépression (étude EDDI). L’étude « Dépression et troubles du comportement dans les démences (DNPI-D) » était une étude épidémiologique transversale conduite entre 2005 et 2006 dans 17 EHPAD de la région Limousin. Tous les sujets répondant aux critères d’inclusion ont bénéficié d’une évaluation standardisée qui comportait une évaluation des symptômes neuropsychiatriques (Inventaire Neuropsychiatrique), de la dépression (Échelle de Cornell pour la Dépression dans la Démence) et de la cognition (Mini Mental State Examination). Au total, 319 patients atteints de démence ont été inclus et 137 (42,9 %) présentaient une dépression. Les troubles du comportement les plus corrélés à la dépression chez sujets déments en institution étaient la désinhibition, l’irritabilité, l’agitation et l’anxiété. L’étude « Échelle de Dépistage de la Dépression en Institution (EDDI) » a été réalisée en 2 temps. Cet outil a été créé à partir d’une évaluation de 328 patients tirés au sort dans 17 EHPAD du Limousin. Un groupe d’experts psychogériatres ont sélectionné les items de nombreux instruments étudiant la dépression. Les experts ont retenu 4 outils étudiant la dépression et 1 les troubles du comportement. Ces instruments devaient tenir compte de la fatigabilité des sujets âgés, avoir une utilisation facile et exister en version française validée. Au total, la construction de l’EDDI a permis d’élaborer une échelle reprenant 16 items dichotomiques. La validation de l’EDDI a été réalisée chez 99 patients résidents en EHPAD du Limousin ou de Marseille. Cette validation s’est déroulée en 3 temps (un psychiatre a effectué tout d’abord le diagnostic de dépression selon les critères du DSM-IV (gold standard de comparaison) puis l’EDDI a été passée par le personnel infirmier au cours de leur staff et enfin, un enquêteur formé a passé l'échelle de Cornell pour la dépression dans la démence (CSDD) et le Mini Mental State Examination (MMSE)). L’EDDI a une validité interne satisfaisante avec un coefficient α de Cronbach > 0,80, une sensibilité de 86,5 % et une spécificité de 85,1 % pour le score seuil de 5/6. Le diagnostic de la dépression dans les démences reste toujours très difficile pour les soignants en raison des tableaux cliniques qui se recouvrent partiellement. La dépression est une pathologie très présente en EHPAD mais qui reste encore insuffisamment diagnostiquée donc insuffisamment traitée L’amélioration du dépistage de la dépression chez ces patients par le développement d’outils d’utilisation rapide et pratique pour les soignants est essentiel.

  • Titre traduit

    Specificity of depression in dementia


  • Résumé

    This PhD thesis aims to provide greater insight into the characteristics of depression in demented residents in nursing home wards. It was initially made an evaluation of clinical characteristics of depression in patients with dementia living in nursing homes of the Limousin region (study DNPI-D) and a second time, to construct and validate an instrument for rapid use and convenient for healthcare staff in these institutions to identify elderly patients with depression (study EDDI). The study "Depression and behavioral disorders in dementia (DNPI-D)" was a cross-sectional study conducted between 2005 and 2006 in 17 nursing homes in the Limousin region. All subjects meeting the inclusion criteria were given a standardized evaluation that included an assessment of neuropsychiatric symptoms (Neuropsychiatric Inventory), depression (Cornell Scale for Depression in Dementia) and cognition (Mini Mental State Examination). In total, 319 patients with dementia were included and 137 (42. 9%) had depression. The disorders most correlated with depression among institutionalized demented subjects were disinhibition, irritability, agitation and anxiety. The study "Nursing homes short depression inventory (NH-SDI)" was performed in 2 stages. This tool has been created from an evaluation of 328 patients randomly selected in 17 nursing homes in the Limousin. A large variety of instruments designed to measure depression was examined by an expert group of psychogeriatricians in order to select item content. Experts have identified four tools studied depression and a behavioral disorder. These instruments should reflect the fatigability of elderly, have an easy to use and exist in validated French version. In total, the construction of EDDI has developed a scale containing 16 dichotomous items. Validation of EDDI has been performed in 99 patients resident in retirement homes of the Limousin or Marseille. This validation has 3 stages (a psychiatrist made the first diagnosis of depression according to DSM-IV (gold standard for comparison) and the EDDI has been performed by the nurses during their staff and finally, a trained interviewer spent the Cornell scale for Depression in Dementia (CSDD) and the Mini Mental State Examination (MMSE)). The EDDI has a satisfactory internal validity with Cronbach's α coefficient > 0. 80, a sensitivity of 86. 5% and a specificity of 85. 1% for score threshold of 5 / 6. Recognition of depression in dementia is a complex task for healthcare staff and, as a consequence, under‐recognition is high. This is partly caused by an overlap of some of the symptoms of dementia with prominent symptoms of depression. Improved detection of depression in these patients by the development of tools for using quick and practical for healthcare staff is essential.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (244 p.)
  • Annexes : 472 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Santé). Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M2010310F
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.