Mort du dynaste : la contamination itérable du propre chez Jacques Derrida

par Delmiro Rocha Alvarez

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Cristina de Peretti et de Thomas Dutoit.

Soutenue en 2010

à Lille 3 .


  • Résumé

    Cette thèse doctorale propose la division de la souveraineté. Dès son commencement et dès son principe divisés, cette thèse constitue d'elle-même une division de la souveraineté. Première division : l'idée de souveraineté en tant qu'une et indivisible, qui remonte au moins à la conception de l'Etat moderne, perd cette frontière, cette division historique, dès lors que l'on va voir que la souveraineté a toujours été une et indivisible en raison justement de ses assises théologico-politiques. Car jamais celle-ci n'a constitué une souveraineté mais, plus précisément, la souveraineté qui est une. L'on va présenter la division de la souveraineté comme la prépondérance de cet article indéfini, "une", qui divise et partage. Deuxième division : auto-immunité de la souveraineté. C'est à travers la division des dynasties que se divise la souveraineté. L'appropriation de ce qui est propre va produire la mort du dynaste. Malgré tout, l'exappropriation va demeurer en tant que souveraineté en division. Troisième division : c'est à travers le lexique de la souveraineté que l'on va développer, de façon parallèle, cette autre fable qui prétend qu'il y a une division du corps derridien "proprement" dit. Quatrième division : une fois que l'on aura démasqué, voire démystifié, une certaine façon de concevoir la souveraineté, laquelle affirmait l'unité et l'indivisibilité de celle-ci, l'on va proposer une division effective de la souveraineté que l'on va donc, très précisément, exposer à partir de l'université ainsi que proposer pour l'université. Une souveraineté dans condition pour l'université s'opposant et faisant obstacle à l'inconditionnalité de la souveraineté

  • Titre traduit

    Death of the Dynast : the iterable contamination of the proper in Jacques Derrida


  • Résumé

    This doctoral dissertation proposes the division of sovereignty. From its divided beginning and principal, this dissertation constitutes by itself a division of sovereignty. First division : the idea of sovereignty insofar as one and indivisible, that hearkens back at least to the conception of the modern State, loses this border, this historical division, as soon as one sees that sovereignty, the sovereignty, has always been one and indivisible because precisely of its theologico-political bases. For the sovereignty has never constituted one sovereignty, but, more precisely, the sovereignty that is one. We will present the division of sovereignty as the preponderance of the indefinite article, a, that divides and is shared, is shorn. Second division : auto-immunity of sovereignty. It is through the division of dynasties that sovereignty is divided. The appropriation of what is proper will produce the death of the dynast. In spite of all, the ex-appropriation will remain as a sovereignty of division. Third division : it is through the lexicon of sovereignty that we will develop, in parallel fashion, this other fable that pretends that there is a division of the "Derridian" corpus "properly" speaking. Fourth division : once we will have unmasked, verily demystified, a certain fashion of conceiving sovereignty, that itself affirmed the unity and the indivisibility of itself, we will propose an effective, a real, division of sovereignty that we will, therefore, very precisely, expose starting with the university, as well as propose for the university. A sovereignty without condition for the university opposes and constitutes an obstacle for the unconditionality of sovereignty

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (89 p.)
  • Notes : Publication non autorisée
  • Annexes : Bibliogr. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2010-61
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.