Le Salon de Mai, un salon d'après-guerre : fonctions et évolution de 1945 à 1970

par Maria Antonia Roig Sotomayor

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de François Robichon.

Soutenue en 2010

à Lille 3 .


  • Résumé

    Le Salon de Mai fut fondé à Paris en 1943 pendant l'Occupation par le critique d'art Gaston Diehl et un groupe d'artistes désireux de faire prévaloir l'art sur la guerre et ainsi résister aux séquelles de celle-ci. Il est rapidement devenu un salon révolutionnaire, un Salon laboratoire de l'art moderne contemporain, le Salon ambassadeur de l'Art français dans plusieurs villes européennes, au Japon et à Cuba. Voici des termes qui peuvent paraître désuets vis-à-vis de la réputation actuelle des Salons artistiques. Pourtant, la pyramide créative qui glorifie les années de la Nouvelle Ecole de Paris s'est forgée dans les Salons. Le Salon de Mai était la manifestation incontournable de la scène artistique parisienne pendant la période 1950-1969. Le prestige de son Comité directeur (Adam, Auricoste, Coutaud, Couturier, Despierre, Diehl, Gili, Gischia, Gruber, Le Moal, Manessier, Marchand, Pignon, Singier, Schneider, Venard et Vieillard), les membres de son Comité d'honneur (Bernard Dorival, Jean Cassou, René Huyghe, Michel Florisoone) et la fidélité des maîtres : Picasso, Matisse, Rouault, Miró, faisait autorité dans le cercle d'artistes et spécialistes de toute l'Europe et au-delà. Dans les années d'après-guerre, l'art fait en France a connu un essor sans pareil et, de nombreux mouvements contemporains ont été présentés au Salon de Mai pour la première fois, contribuant à la renommée internationale de la France en matière de création artistique

  • Titre traduit

    The Salon de Mai, a fair post-war : functions and evolution 1945-1970


  • Résumé

    Le Salon de Mai was founded in Paris in 1943 during the Occupation by the art critic Gaston Diehl and a group of artists seeking to uphold the art of war and thus resist the effects thereof. It quickly became a revolutionary Salon, a Salon-laboratory of the contemporary modern art, the Fair Ambassador of French art in several European cities, Japan and Cuba. Here are terms that may seem outdated about the current reputation of art fairs. However, the pyramid creative glory years of the New School of Paris was forged in the Salons. Le Salon de Mai was the essential event of Paris art scene during the period 1950-69. The prestige of its Committee (Adam Auricoste, Coutaud, Couturier, Despierre, Diehl, Gili, Gischia, Gruber, Le Moal, Manessier, Marchand, Sprockets, Singier, Schneider, Venard and old), its Honour Committee (Bernard Dorival, Jean Cassou, René Huyghe, Michel Florisoone) and the loyalty of maîtres Picasso, Matisse, Rouault or Miró was considered as the model for progress, and many contemporary movements were presented at the Salon de Mai for the first time, contributing to the international reputation of France of France in artistic creation

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(443 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 297-316

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2010-34

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4443
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.