Jean Cameron (1700?-1772) et ses représentations : analyse de la signification culturelle d'une héroïne jacobite

par Carine Martin

Thèse de doctorat en Civilisation, langue et littérature anglo-saxonnes

Sous la direction de Guyonne Leduc et de Pierre Carboni.

Soutenue en 2010

à Lille 3 .


  • Résumé

    Le soulèvement de 1745 donna lieu à une campagne de propagande intense dans le camp hanovrien, c'est dans ce contexte qu'apparut le personnage de Jenny Cameron, dont la fonction première était de dénigrer les jacobites. Parfois décrite comme une redoutable amazone, parfois comme la maîtresse de Charles Édouard Stuart, l'héroïne était très librement inspirée d'une femme réelle, Jean Cameron, fille d'une famille cadette des Cameron of Lochiel. En tant qu'agent de son frère paralytique, elle leva les hommes du Morvern pour l'armée jacobite puis assista au lever de l'étendard Stuart, le 19 août 1745. C'est sous l'angle de la représentation que sera étudié Jenny Cameron. Dans sa dimension la plus concrète, le terme fait référence à un objet, l'artéfact. L'étude du retentissement culturel des œuvres où figure le personnage révèle une phase d'ascension, en 1745-1746, puis de marginalisation jusqu'en 1800. Envisagée comme processus symbolique, la représentation de Jenny Cameron permet d'aborder la façon dont le personnage s'insère dans le système de pensée propre aux Britanniques du XVIIIe siècle. Elle contribua également à la construction de l'altérité de certains groupes, et même de personnages, ainsi qu'à l'exclusion des participantes au soulèvement de 1745 de l'Histoire et de façon plus générale, des femmes du domaine politique. A chaque étape de l'analyse, les représentations de Jenny Cameron seront comparées à celles de trois autres femmes ayant pris part à l'insurrection : la duchesse de Perth, Lady Ogilvy et Flora Macdonald, afin de mettre en relief les spécificités de la première.

  • Titre traduit

    Jean Cameron (1700?-1772) and her representations : the cultural significance of a jacobite heroine


  • Résumé

    The 1745 insurrection gave rise to intense propaganda on the Hanoverian side, in this context, the character of Jenny Cameron first appeared as an anti-Jacobite weapon. Variously described as a formidable Amazon or as the Young Pretender's mistress, it was loosely based on a real woman, Jean Cameron, daughter of a cadet familly of Cameron of Lochiel's. As factor to her paralytic brother, she raised men in Morven, then attented the raising of the Stuart standard on 19th August 1745. Jenny Cameron will be approached as a representation. In its most tangible dimension, the term refers to an object, the artefact. The study of the cultural success of the works mentioning Jenny Cameron reveals two stages, a boom in 1745-1746 followed by a marginalisation of the character up to 1800. As a symbolic process, the representation of Jenny Cameron brings to light the way the character was incorporated into the system of thought peculiar to 18th-centur- Britain. In that respect, she contributed to etablish the otherness of particular groups or characters, as well as to exclude Jacobite women from History, and, more generally, women froms politics. At each stage of the analysis, the representations of Jenny Cameron will be compared to those of three other women who took part in the rising – the Duchess of Perth, Lady Ogilvy and Flora Macdonald – so as to bring into relief the specificity of the former.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (536 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.464-520. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. UFR d'anglais. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LB18e 33398-1
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. UFR d'anglais. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LB18e 33398-2
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2010-9-1
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2010-9-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.